twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Surtaxe sur les appels entrants : Les opérateurs veulent saisir la Cedeao

samedi 18 février 2012

La Conférence des télécommunications ouest africaine (Ctoa) entend saisir la Cedeao, afin de dénoncer la surtaxe sur les appels entrants instaurée dans certains pays africains dont le Sénégal. Les opérateurs historiques regroupés au sein de la Conférence des télécommunications ouest africaine (Ctoa) entendent engager une ba­tail­le juridique contre la surtaxe sur les appels en­trants. « Nous allons saisir la Cedeao (Communauté écono­mi­que des Etats de l’Afrique de l’ouest : Ndlr) pour faire respecter le droit », a annoncé hier Cheikh Tidiane Mba­ye, Directeur général de la So­natel, lors du point de presse sanctionnant la réunion extraordinaire de la Ctoa.

D’après Mamadou Bamba, président de la Ctoa, « l’instauration de la surtaxe se traduit par une augmentation généralisée des tarifs au consommateur, supportée par les populations locales et la diaspora, venant ainsi accentuer la fracture numérique. Dans de nombreux cas, les tarifs des appels intracommunautaires sont nettement plus élevés que ceux des appels vers le reste du monde. Ce qui entrave l’intégration sous-régionale ».

Pour ce qui concerne le Sénégal, M. Mbaye a indiqué qu’en cinq mois, le trafic a connu une baisse de 25% à cause de la surtaxe. Dans 12 mois, cette baisse atteindra 35%.

Suffisant pour que la Ctoa appelle « les pays qui ont mis en œuvre un tel système, ou qui envisagent de le faire, notamment le Sénégal, de réviser leur position dans l’intérêt des populations ». Les Directeurs généraux souhaitent aussi que « les institutions internationales telles que la Banque mondiale, mènent les études nécessaires pour l’évaluation de la mission qui a été confiée aux régulateurs, notamment l’utilisation des fonds du service universel, la fiscalité et la régulation du secteur ».

Avec un chiffre d’affaires de 400 milliards de francs Cfa, la Sonatel a versé, en 2011, 200 milliards de francs Cfa à l’Etat sénégalais en guise de taxe, selon Cheikh T. Mbaye.

Dialigué Faye

(Source : (Le Quotidien, 18 février 2012)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)