twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Société de l’information : la commission pour l’Unesco prône l’harmonisation des textes

mardi 22 décembre 2009

La Commission nationale pour l’UNESCO a prôné, mardi à Dakar, l’harmonisation de tous les textes applicables à la société de l’information au plan national, sous-régional et régional.

Cette recommandation a été faite lors de la clôture d’un séminaire sous-régional sur ‘’les enjeux des contenus dans les réseaux numériques à l’heure de la convergence entre médias, technologies de l’information et de la communication et télécommunications‘’, qui a regroupé le Cap-Vert, la Gambie, le Mali et le Sénégal.

Pendant deux jours, les participants, qui ont réfléchi sur les contenus et le cadre juridique, ont également expirmé le souhait pour ’’la mise en place d’une commission chargée de mutualiser et discuter les espaces convergents de régulation possibles’’.

De même, ils ont appelé à ’’conditionner les subventions publiques au respect du réglement des redevances des droits de proprieté intellectuelle’’.

‘’Promouvoir l’émergence d’une expertise nationale dans les domaines du droit des médias, des technologies de l’information et des tèlècommunications, et de la propriété littéraire et artistique’’ fait aussi partie des recommandations.

Les intervenants, après avoir dégagé les contraintes majeures qui empêchent une meilleure production et une meilleure diffusion des contenus numériques, ont également invité les Etats à soutenir l’accès aux produits numériques par une politique incitative des prix. Ils ont ainsi plaidé pour la détaxation des produits culturels et numériques.

De la même façon, ils ont préconisé l’utilisation de l’école comme une porte d’entrée pour l’accès aux contenus numériques, estimant que l’expérience sénégalaise des volontaires de l’éducation formés à l’utilisation des contenus numériques peut être adaptée au contexte africain.

Dans le cadre la promotion des langues nationales, l’Etat et l’UNESCO sont appelés à s’investir davantage en mettant l’accent sur la formation des acteurs culturels et des producteurs de contenus.

Ils ont aussi recommandé que ‘’la sauvegarde de notre patrimoine culturel soit inscrite au cœur des préoccupations dans la numérisation des contenus ‘’.

L’UNESCO a pris l’engagement de prolonger la réflexion dans un cadre plus large.

(Source : APS, 22 décembre 2009)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)