twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Première Fm va émettre sur une nouvelle fréquence 105.9 : Madiambal Diagne court toujours derrière la 92.3

vendredi 17 août 2007

Désormais la radio Première Fm ne sera pas captée sur la 92.3. L’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp) en a décidé ainsi en octroyant depuis le 3 août 2007 la fréquence 105.9 à la radio de Madiambal Diagne. Ce qui va permettre à la Première Fm de commencer à émettre dans quelques jours sur une nouvelle fréquence après sept mois de silence radio dû à son matériel mis sous-scellé par l’Artp. L’administrateur général du groupe Avenir communication ne renonce pas pour autant à fréquence 92.3.

Il ne reste plus que de nouveaux réglages techniques, une reprise du plan de communication et un nouvel habillage de l’antenne pour que la radio Première Fm puisse démarrer sur la 105.9. C’est désormais la nouvelle fréquence octroyée par l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp) au groupe Avenir communication. Après sept mois de silence, Première Fm va lancer ses programmes dans quelques jours sur autorisation de l’Artp.

Une décision que l’administrateur général du groupe Avenir communication se résigne à accepter mais la mort dans l’âme. Mais, Madiambal Diagne, qui a tenu un point de presse hier dans les locaux de son groupe de presse à Yoff, s’étonne de cette attribution d’une nouvelle fréquence. Il ne s’explique pas le virement de l’Agence de régulation qui lui avait pourtant signifié en 2003 que la bande Fm était saturée à Dakar. Revenant sur la descente des éléments de la gendarmerie dans les locaux de la radio et la mise sous scellé des équipements au mois de juillet dernier, Madiambal Diagne, considère cette réaction "insensée". D’autant plus que l’Artp, indique-t-il, lui reprochait d’avoir importé sans autorisation le matériel alors qu’il l’a racheté à une entreprise.

Expliquant la procédure suivie pour avoir cette fréquence, Madiambal Diagne fait savoir que quatre dossiers ont été déposés à l’Artp à quatre reprises avec à chaque fois des taxes et des droits payés. A l’en croire, le ministre de l’Information, Bacar Dia a reçu des instructions fermes de la part du président de la République pour la réouverture de la radio depuis le 20 juin. Selon lui, le dossier a donc traîné, car le fax donnant l’autorisation de cette réouverture est daté du 3 août. Malgré la délocalisation sur la 105.9, Madiambal Diagne considère que refuser cette nouvelle fréquence serait un manque de responsabilité et un prétexte donné à l’Etat pour réduire en silence la radio. Toutefois, le patron du groupe Avenir Communication ne désespère pas de récupérer la fréquence 92.3, car, juge-t-il, étant "acquise de plein droit".

Même si Madiambal Diagne trouve la nouvelle fréquence trop éloignée, il compte relever le défi avec un "programme convaincant en offrant un service de bonne qualité pour avoir un audimat assez large".

Mais le silence radio qu’a subi la Première Fm n’est pas sans conséquences. Selon son promoteur, avec un personnel d’une vingtaine d’éléments, la radio a supporté une masse salariale de cinq millions Fcfa par mois sans compter les dépenses de fonctionnement. D’ailleurs, Madiambal Diagne n’exclut pas de porter ce préjudice devant les juridictions compétentes.

Déterminé à poursuivre sa lutte, il compte demander d’autres fréquences pour couvrir tout le territoire national. Et parlant de ses homologues patrons de presse qui disposent de plusieurs fréquences sur la bande Fm, le journaliste estime qu’ils ne sont pas plus méritants que lui. Ainsi, lance-t-il, "ce n’est pas en me privant d’une fréquence qu’ils vont me faire changer de position".

Fatou K. SENE et Yacine CISSE

(Source : Wal Fadjri, 17 août 2007)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)