twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nigeria : un an après, 29 Etats refusent toujours d’appliquer le tarif unique pour la pose de la fibre optique

mardi 30 mars 2021

La demande en connectivité à haut débit a explosé au Nigeria en 2020. La fibre optique est l’une des infrastructures qui peuvent aider à répondre à ce besoin croissant. Le gouvernement reste déterminé à accélérer le déploiement de l’infrastructure télécoms à travers le pays.

29 Etats nigérians refusent toujours d’appliquer le tarif unique de 145 nairas (0,38 USD) par mètre de fibre optique défini pour le déploiement par les opérateurs télécoms. Seuls les Etats de Kaduna, Katsina, Plateau, Ekiti, Kwara, Anambra et Imo s’y sont conformés. Le ministre des Communications et de l’Economie numérique Ali Isa Pantami l’a déploré le samedi 27 mars, pendant le forum virtuel organisé par l’Association des entreprises de télécommunications du Nigeria (ATCON).

« Lors de cette réunion, j’ai fait une présentation sur les avantages du haut débit et demandé l’adhésion des gouverneurs pour la mise en œuvre du plan national du haut débit et de la politique d’économie numérique du Nigeria numérique […] Nous avons reçu des informations selon lesquelles certains Etats ont introduit des charges superflues qui ont augmenté les charges au-delà du montant convenu. Nous discutons avec les Etats impliqués dans de tels cas, en vue de remédier à cette disparité », a déclaré Ali Isa Pantami.

Suite à la crise de Covid-19 survenue l’année dernière, les consommateurs ont développé de nouvelles habitudes de consommation de la data. Le gouvernement s’est également engagé à accélérer davantage la transformation numérique du pays pour soutenir le développement socioéconomique. Le besoin en connectivité s’est accentué à travers le pays.

En incitant les différents Etats récalcitrants à appliquer le tarif unique pour le droit de passage du mètre de fibre optique, le ministre des Communications et de l’Economie numérique souhaite accélérer le déploiement du réseau de fibre optique à travers le territoire national. La fibre optique est l’un des atouts sur lequel compte le gouvernement du Nigeria pour porter le taux de pénétration du haut débit à 70% d’ici 2025.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 30 mars 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)