twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le tweet qui divise la communication digitale de la présidence du Sénégal

dimanche 14 janvier 2018

Suite à la récente déclaration très maladroite du président américain Donald Trump sur Haïti et les pays africains, la Présidence de la République du Sénégal fait encore parler d’elle à travers sa communication digitale. Et c’est peut-être là tout le sens de la question qui va suivre : Peut-il en être autrement à la lumière du profil et du comportement de ceux-là qui, aujourd’hui, hantent les couloirs du palais ? La réponse est toute tranchée de la part des internautes sénégalais qui restent encore une fois très déçue de la communication gouvernementale.

Après la douloureuse pilule sur les données erronées concernant le numérique au Sénégal qui a suscité la vive réaction des deux blogueurs, Mountaga Cissé et Cheikh Bamba Ndao obligés de répondre par un Live Facebook pour corriger les chiffres publiés par la plus haute instance du pays, voilà encore qu’un tweet envoyé à partir du compte certifié et officiel du président Macky Sall crée la polémique et porte un coup dur à l’image de ce dernier. Une faute d’orthographe dans un tweet ne saurait être permise à cette échelle de la communication. En résumé, après les fake news, place au bad buzz.

N’est pas Trump qui veut sur Twitter !

Nonobstant la qualité de la formation digitale reçue, formelle ou sur le tas, le premier responsable de la cellule de communication de la présidence, très pressé de compter les RT et Citations en oublie une règle primaire : the double checking. Les conséquences sont incalculables et fortement dommageables pour l’image du président de la République et de la Nation toute entière. Pour preuve voilà une publication sur sa page Facebook qui montre bien les faits.

Avant de snober les AS du métier dans le domaine du digital au Sénégal, la rédaction de Publi Tech Echo rappelle à la présidence de la République dont les élans lyriques ne le cèdent en rien à la grande tradition de la Commedia dell’arte, que les paroles s’envolent mais les écrits demeurent.

Cheikh Bamba Ndao

(Source : Publitecho, 14 janvier 2108)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)