twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le diktat et les dérives injustes de Sonatel face aux prestataires de services

jeudi 4 juin 2009

Les clauses injustes du contrat d’agrément des Boutiques Orange

L’UNETTS fustige les clauses du contrat que Sonatel a signé avec les exploitants de Boutique Orange, l’opérateur s’est adjugé de toutes les faveurs : 19 obligations du distributeur contre 6 obligations de Orange. Les modalités financières de remises, de rabais, de ristourne ou de paiement sont tellement faibles qu’elles remettent en cause la pérennité des emplois crées au moment où Sonatel commence à enregistrer des Boutiques Orange fermées ou défectueuses (Koussanar, Fimela, etc.). Le personnel des Boutique Orange reste instable car les salaires proposés sont dérisoires par rapport au travail abattu, au nombre de gérants imposé et au niveau de recrutement exigé. Le plan de commissionnement contenu dans le plan tarifaire proposé par Orange ne permet pas aux distributeurs de respecter la grille des soldes exigées par le code du travail et les expose à des velléités judiciaires. La lettre 000290/DGA/DDS/ACD2/ACOR/MC du 18 mai 2009, suite a une contestation de factures des membres de l’UNETTS, a permis à Sonatel de reconnaître ses erreurs, de présenter des excuses et même de procéder à des régularisations sous forme de dégrèvement. Les gérants ayant souscrit au service Orange Internet pendant la promotion n’ont pas bénéficié des avantages annoncés. Ce qui est extrêmement grave et révélateur

La mauvaise qualité réseau de Sonatel et l’inaccessibilité des lignes SAV

L’UNETTS continue à recevoir des plaintes pour l’inaccessibilité du SAV(1413-1441) et un défaut de connexion de ligne ADSL dans les cybercafés de Thiaroye, MBao, Yeumbeul, Pikine où les gérants éprouvent d’énormes difficultés pour travailler correctement conformément au contrat souscrit avec l’opérateur Sonatel. L’UNETTS, face à ces manquements réguliers et intempestifs, a porté plainte contre l’Opérateur Sonatel, devant l’ARTP pour une diligence urgente de ces contraintes.

La guerre des cautions entre l’UNETTS-SONATEL-CDC

Pour avoir une bonne idée sur l’immensité de la somme des cautions engrangées, partons des statistiques de 2005 où Sonatel avait agrée plus de 24.284 lignes de télécentre avec 500.000 F de caution pour ceux localisés à Dakar et 300.000 F pour les télécentres des autres régions du Sénégal, avec près d’une dizaine de milliards de caution récupérée depuis 1992 que Sonatel gère depuis plus de quinze ans. Avec le nouvel environnement des services de télécommunications, plusieurs démissions ou résiliations de ligne télécentres ont été enregistrées et les gérants qui depuis plusieurs mois attendent le remboursement de leur caution ont été obligés de saisir l’UNETTS qui, à son tour, a interpellé Sonatel, l’ARTP et la CDC (caisse des dépôts et consignations) créée par la loi 2006-03 du 04 février. La lettre n°045 DGA/DDS/ACAD/SCE du 15 avril 2009 de Sonatel statuant sur le remboursement des cautions a jeté de l’huile sur le feu : « ..les remboursements de cautions par Sonatel sont arrêtés depuis le 16 Mars 2009 .. », « .. nous reviendrons vers vous lorsqu’une démarche claire sera définie avec la Caisse des Dépôts et Consignations.. ». La CDC et encore moins Sonatel n’ont aucun droit et aucune légitimité à bloquer, depuis plusieurs mois, les milliards de caution réclamés par les gérants de télécentre. L’UNETTS qui est entrain de mettre sur pied un plan d’action, attire l’attention de Sonatel sur la gestion de la transparence dans la juste comptabilité du reliquat à restituer aux gérants.

La fausse comptabilité de Sonatel sur les factures de ligne télécentre

Suite à une plainte de l’UNETTS à l’ARTP contre Sonatel, dont les membres de son Bureau Exécutif venaient de constater une fausse comptabilité réalisée par la Direction de la Distribution et Service (DDS), le Directeur Général de l’ARTP avait dans sa lettre n° 00793/ART/DG/DRC du 12 septembre 2002 notifié à Monsieur Cheikh Tidiane MBAYE, Directeur Général de Sonatel sur les surfacturations : « ..il ressort des factures produites que les erreurs se font invariablement par surfacturation,donc au détriment des clients,en particulier les exploitants de télécentre. », « à titre d’illustration,je vous fais tenir, ci-joint, trois factures dans lesquelles des erreurs manifestes sont commises, accompagnées d’extrait attestant des opérations de surfacturation... ». A ce jour, Sonatel n’a pas encore versé ce contentieux après plusieurs relances de l’UNETTS adressées à son Directeur Général.

La sommation interpellative de l’UNETTS au Directeur Général de Sonatel

L’UNETTS, face au diktat et manipulations de Sonatel, a adressé depuis le 25 mai 2009, une sommation interpellative d’huissier à Monsieur Cheikh Tidiane MBAYE, Directeur Général de Sonatel, pour manque de respect aux clauses du Protocole d’Accord de Partenariat liant les deux entités portant un grand préjudice à l’organisation.

La migration de l’UNETTS vers l’UNEBTS

Sur recommandation de l’assemblée générale suite au nouvel environnement des télécommunications, le bureau exécutif de l’UNETTS vient de boucler un travail statutaire de longue haleine sur la migration de l’UNETTS à l’UNEBTS (Union nationale des exploitants de boutiques télécoms du Sénégal). Cette nouvelle dénomination sera entérinée par la prochaine assemblée générale prévue dans quelques semaines avant d’être transmise aux services du ministère de l’intérieur.

Le PTA : le projet de repositionnement des télécentres et cybercafés du Sénégal avec l’ARTP, Mycosoft, Sonatel et l’UNETTS

La conversion des télécentres en téléservices constitue une priorité majeure de la politique de l’Etat du Sénégal représenté par l’Agence de l’informatique de l’Etat et l’ARTP. Après plusieurs mois de négociation, de discutions, d’analyses et d’expertises, le PTA verra le jour dans les prochaines semaines. L’ARTP, fidèle à ses engagements et au développement du service universel des télécommunications vient de verser plus de 200.000.000 F à la BRS pour accompagner l’équipement en matériels informatiques de 100 à 200 téléservices rénovés pour la phase test, soit 1000 à 2000 ordinateurs à déployer. L’UNETTS en relation avec la banque mondiale est entrain de mettre sur pied un crédit bail pour donner plus de facilités d’équipement et de paiement aux opérateurs de téléservice qui bénéficieront entre autres services, du e-gouvernement, de la monétique, du paiement de factures ( SDE, Senelec,etc), du service assurance, de recharge de crédit,etc.

(Source : Conférence de presse de l’UNETTS tenue le 4 juin 2009)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)