twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le CNRA seul habilité à organiser un débat télévisé

jeudi 1er mars 2012

La présidente du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) Nancy Ndiaye Ngom a précisé, jeudi, qu’il ne revenait pas aux télévisions d’organiser le débat télévisé entre les deux candidats qualifiés au deuxième tour, mais à l’institution qu’elle dirige de le faire.

’’Ce n’est pas aux télévisions d’organiser ce débat qui doit se faire sous l’égide du CNRA’’, a rappelé Mme Ngom dans un entretien téléphonique avec l’APS.

’’Ce sont les mêmes règles que pendant la campagne électorale qui a précédé le scrutin. Les modalités, la durée sont sous la supervision du CNRA, les télévisions ne font qu’exécuter’’, a-t-elle insisté, soulignant que son institution entend clarifier tout cela.

Selon un communiqué sorti le même jour et dont l’APS a reçu copie, le CNRA envisage de ’’rencontrer les mandataires des deux candidats pour échanger avec eux sur les modalités d’organisation, de programmation et de diffusion d’un éventuel débat radiotélévisé si ces échanges aboutissent à un accord avec les deux parties’’.

L’instance de régulation des médias précise également qu’en application des dispositions de l’article LO.L25, elle organise ce débat en rapport avec le service public de l’audiovisuel.

Toutefois, au vu de l’intérêt suscité par un tel débat auprès de tous les citoyens, le service public de l’audiovisuel s’ouvrir aux autres services de l’audiovisuel privé qui le souhaiteraient, annonce le CNRA.

Le candidat Macky Sall sorti deuxième à l’issue du scrutin avec 26,57 pour cent des suffrages exprimés affronte au second tour le président sortant Abdoulaye Wade qui détient 34,82 pour cent des votes.

Lors de sa conférence de presse de mercredi, M. Sall n’a pas écarté la tenue d’un débat télévisé avec son adversaire, suscitant l’intérêt de la chaîne publique et des télévisions privées pour organiser ce débat.

La Radiodiffusion télévision du Sénégal (RTS, publique) est disposée à organiser le débat télévisuel du deuxième tour de l’élection présidentielle entre Maître Abdoulaye Wade et Macky Sall, a annoncé son directeur général Babacar Diagne.

’’La RTS est prête et le débat doit se faire’’, a notamment dit Babacar Diagne, jeudi, à l’émission matinale de la RTS ’’Kinkéliba’’.

Babacar Diagne a toutefois rappelé que le débat nécessite ’’beaucoup de concertations entre les deux camps’’. Il a cité, entre autres, les couleurs du plateau, le format et le choix des présentateurs.

Les chaînes de télévisions privées TFM et Walf TV ont, elles aussi, émis le vœu d’organiser le débat.

En 2000, le candidat Abdou Diouf avait refusé de débattre avec Abdoulaye Wade, lors du deuxième tour de l’élection présidentielle remporté par Wade.

(Source : APS, 1er mars 2012)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)