twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Décret n° 2022-1814 du 26 septembre 2022 relatif aux attributions du Ministre de la Communication, des Télécommunications et de l’Economie numérique

lundi 26 septembre 2022

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE,

VU la Constitution ;

VU le décret n° 2022-1774 du 17 septembre 2022 portant nomination du Premier Ministre ;

VU le décret n° 2022-1775 du 17 septembre 2022 portant nomination des ministres et fixant la composition du Gouvernement,

DECRETE :

Article premier. - Sous l’autorité du Premier Ministre, le Ministre de la Communication, des Télécommunications et de l’Economie numérique prépare et met en oeuvre la politique définie par le Chef de l’Etat dans les domaines de la Communication, des Télécommunications et de I’Economie numérique.

Au titre de la Communication :

II est chargé :

- de promouvoir Ia diffusion d’une information plurielle, responsable et objective en développant une culture journalistique basée sur l’éthique et la déontologie professionnelles ;

- de contribuer à sensibiliser les institutions et les citoyens sur le respect des libertés fondamentales, des libertés de la presse et d’expression ;

- de prévenir la concentration des titres et organes de presse de l’influence financière, politique ou idéologique en proposant les textes législatifs ou réglementaires appropriés ;

- de fixer les conditions d’exercice des activités de publicité, de sondage et de diffusion de la presse écrite ;

- de veiller, en relation au contrôle et à la régulation des réseaux sociaux ;

- de veiller à l’organisation et à Ia promotion de la communication institutionnelle publique.

Au titre des Télécommunications :

II veille au développement d’un secteur des télécommunications performant, largement accessible à tous les publics, s’assure que les moyens de télécommunication couvrent l’ensemble du territoire national.

A l’exclusion des missions dévolues à l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes et à la Société nationale dénommée « Senegal Numerique SA (SENUM SA) », il s’assure de la mise en oeuvre d’une politique favorisant la promotion des technologies de l’information et de la communication.

Au titre de I’Economie numerique :

II est chargé :

- d’élaborer les politiques du secteur et de veiller à leur exécution, d’initier tous projets de textes et de veiller à leur application ;

- de mettre en oeuvre des stratégies et des plans d’action pour le développement d’un environnement numérique ;

- de favoriser l’accès aux réseaux numériques à tous les citoyens en garantissant un accès à l’internet haut débit et en assurant le passage de tout le pays dans le numérique audiovisuel ;

- de mettre en oeuvre les politiques visant à réduire la fracture numérique ;

- de promouvoir la production et l’offre des contenus numériques à travers l’amélioration de la diffusion des contenus cinématographiques, audiovisuels, musicaux ainsi que la sécurisation de la diffusion de l’écrit, le développement de Ia presse et Ia mise en place d’un statut d’hébergement de données ;

- de promouvoir le développement des logiciels ;

- de diversifier les usages et les services numériques tels que e-commerce, e-administration, e-santé, e-éducation, etc. ;

- d’accélérer la compétitivité et la croissance des entreprises par le numérique ;

- de dynamiser la recherche et le développement dans les technologies de l’Information et de la communication, en abrégé TIC en favorisant l’adaptation de l’organisation de l’Etat aux enjeux numériques et en établissant une gouvernance transversale des systèmes d’information de l’Etat ;

- de s’assurer du respect des résolutions et recommandations internationales sur la gouvernance de l’Internet.

II favorise le développement de l’informatique auprès des jeunes et plus généralement dans les secteurs autres que l’Etat.

Au titre des Postes :

II veille au développement et au bon fonctionnement du service public de Ia Poste. ll est responsable du bon acheminement du courrier sur l’ensemble du territoire national et garantit l’accès au service universel à tous.

Article 2. - Le Premier Ministre et le Ministre de la Communication, des Télécommunications et de l’Economie numérique sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent décret qui sera publié au Journal officiel.

Fait à Dakar, le 26 septembre 2022

Par le Président de la République

Macky SALL

Le Premier Ministre

Amadou BA

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 649 296 abonnés Internet

  • 16 127 680 abonnés 2G+3G+4G (96,87%)
    • 2G : 16,79%
    • 3G : 29,09%
    • 4G : 54,12%
  • 229 722 abonnés ADSL/Fibre (1,39%)
  • 290 750 clés et box Internet (1,74%)
  • 1444 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,39%
  • Internet mobile : 98,61%

- Liaisons louées : 4 433

- Taux de pénétration des services Internet : 99,03%

(ARTP, 30 septembre 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 279 856 abonnés
- 239 481 résidentiels (85,57%)
- 40 375 professionnels (14,43%)
- Taux de pénétration : 1,62%

(ARTP, 30 septembre 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 607 679 abonnés
- Taux de pénétration : 119,79%

(ARTP, 30 septembre 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik