twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Stratégie nationale de cybersécurité du Sénégal (SNC 2022)

jeudi 30 novembre 2017

Dans sa volonté de réussir le défi de son développement, le Sénégal a adopté le Plan Sénégal Emergent (PSE), une stratégie nationale qui rompt avec les approches des dernières décennies et inscrit le Sénégal dans une nouvelle trajectoire de développement économique et social. Ce nouvel élan du Sénégal, décliné en une vision d’ « Un Sénégal émergent en 2035 », mise sur la transformation structurelle de son économie. En droite ligne de cette vision et entre autres efforts majeurs, le Sénégal entend mettre à profit les avancées technologiques et particulièrement les technologies de l’information et de la communication (TIC) comme l’un des moteurs clés de cette transformation. C’est dans ce contexte que le Sénégal a adopté « Sénégal numérique 2025 » (SN2025), sa stratégie nationale de transformation du Sénégal en une société numérique.

Dans cette optique, la SN2025 s’appuie sur trois prérequis :

  • le cadre juridique et institutionnel ;
  • le capital humain ;
  • la confiance numérique.

Au vu du troisième prérequis susmentionné (« la confiance numérique ») de la SN2025, il apparait que, pour tous les acteurs, la protection des infrastructures, des systèmes d’information et des utilisateurs et, par là, la protection du cyberespace dans son ensemble, constitue un pilier essentiel des ambitions que le Sénégal se donne pour le numérique.

Pour garantir cette confiance numérique, le Gouvernement du Sénégal devra s’assurer qu’il dispose des cadres, outils, connaissances, ressources et capacités nécessaires afin non seulement d’éliminer les vulnérabilités des systèmes d’information existant au Sénégal, mais aussi d’assurer une veille des cybermenaces, de prévenir les actes de cybercriminalité et de les réprimer.

Aussi, l’instruction présidentielle ( https://www.sec.gouv.sn/-PSSI-ES-.html ) relative à la politique de sécurité des systèmes d’information de l’Etat du Sénégal (PSSI-ES), est prise pour fixer les principes et les règles à mettre en application pour assurer un niveau de sécurité optimal des systèmes d’information de l’Etat dans le respect des lois et règlements en vigueur.

La présente « Stratégie nationale de Cybersécurité 2022 » (SNC2022) articule la vision et les objectifs stratégiques du Sénégal en matière de cybersécurité, traduisant par là un soutien constant aux priorités et aux objectifs de la SN2025.

La SNC2022 comprend les éléments clés suivants :

  • une évaluation du contexte stratégique de la cybersécurité au Sénégal, y compris les
  • menaces actuelles et futures ;
  • la vision du Gouvernement sur la cybersécurité et les objectifs stratégiques à atteindre ;
  • les principes généraux, les rôles et les responsabilités pouvant renforcer ladite
  • stratégie ;
  • le cadre logique pour sa mise en œuvre.

La vision du Sénégal pour la cybersécurité s’intitule « En 2022 au Sénégal, un cyberespace de confiance, sécurisé et résilient pour tous ». Afin de mettre en œuvre cette vision, le Gouvernement du Sénégal s’emploiera à atteindre les cinq objectifs stratégiques suivants :

  1. Objectif stratégique 1 : renforcer le cadre juridique et institutionnel de la cybersécurité au Sénégal ;
  2. Objectif stratégique 2 : protéger les infrastructures d’information critiques (IIC) et les systèmes d’information de l’Etat du Sénégal ;
  3. Objectif stratégique 3 : promouvoir une culture de la cybersécurité au Sénégal ;
  4. Objectif stratégique 4 : renforcer les capacités et les connaissances techniques en cybersécurité dans tous les secteurs ;
  5. Objectif stratégique 5 : participer aux efforts régionaux et internationaux de cybersécurité.

Dans la mise en œuvre de la SNC2022, le Gouvernement du Sénégal appliquera les principes relatifs à :

  • l’État de droit ;
  • la responsabilité partagée ;
  • l’approche basée sur les risques ;
  • l’accès universel au cyberespace et sa pleine exploitation ;
  • la collaboration et la coopération entre toutes les parties prenantes.

Pour ce faire, le Gouvernement du Sénégal mettra en place une structure nationale de la cybersécurité chargée de jouer un rôle moteur dans les questions de cybersécurité et de conduire la mise en œuvre et la coordination des initiatives relatives à la cybersécurité pour le Sénégal.

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)