twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sénégal : Des administrateurs de groupe WhatsApp risquent la prison ferme

samedi 8 décembre 2018

Les technologies de l’information et leur abus peuvent aussi être source de mésaventure pour ses usagers. C’est en tout cas ce que certains administrateurs de groupes WhatsApp sont en train d’apprendre au pays de Macky Sall.

Accusés d’avoir créé et diffusé sur internet une liste de coordonnées d’environ 233 jeunes femmes qu’ils disent être des « filles faciles » de Dakar, cueillis par des éléments de la Division des investigations criminelles (Dic) suite à différentes plaintes de personnes concernées, il a été requis la prison ferme contre les dix personnes interpellées et entendues par un juge dans ce dossier.

Hier Vendredi, les personnes interpellées ont fait face au juge des flagrants délits de Dakar devant qui, elles répondaient des chefs accusation d’association de malfaiteurs, collecte déloyale de données à caractère personnel, diffusion de ces mêmes données à travers internet et atteinte à l’image, à la dignité et à la réputation.

Ces prévenus parmi lesquels, Cheikh B. Thioune Ndiaye Ibrahima Boye, Serigne M. Sall et Mamadou Guèye, des administrateurs de groupes WhatsApp, à la barre, ont balayé d’un revers de main toutes ces accusations portées contre leur personne.

Malgré le désistement des parties civiles qui s’en sont d’ailleurs privées de réclamer quelques dommages et intérêts, le procureur convaincu de la culpabilité des prévenus, a requis une peine de 1 an dont 3 mois ferme.

Une peine en tout cas jugée inadmissible par les avocats des prévenus, vu qu’aucune preuve de leur culpabilité n’a été apportée.

En attendant le délibéré le 12 Décembre prochain, l’un des conseils de ces prévenus, Me Aboubacry Barro a appelé à la clémence vis-à-vis de ses clients, arguant que, « passer en jugement devant sa famille et ses amis est déjà une peine suffisante ».

Gabinho

(Source : Télégramme 228, 8 décembre 2018)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)