twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Réaction du RESTIC sur les interpellation de Ousmane Ngom

dimanche 2 décembre 2012

Walfadjri évoque la renégociation de la licence Tigo qui suscite ‘’des milliards et des points d’interrogation’’. ‘’Le député libéral Ousmane Ngom a manifesté son étonnement sur l’omission de l’utilisation de l’argent (53 milliards) de la licence Tigo Millicom’’, lors du vote du budget 2013, écrit Walf.

Le Rassemblement des Entreprises du Secteur des TIC est indigné par les interpellation de Ousmane sur l’utilisation du supposé argent de Tigo.

En effet, sous son magistère comme Ministre de l’Intérieur il a paraphé le contrat le plus scandaleux dans le domaine des TIC et leurs applications avec les passeports supposés biométriques et supposés numérisés Ce contrat attribué selon une procédure opaque, nébuleuse et frauduleuse à une entreprise malaisienne est le triple du montant que l’état exige de Tigo pour la régularisation de sa licence.

En sus Ousmane Ngom a été au centre du contrat avec IRIS et Delarue pour les carte d’identité et cartes électeurs biométriques, une énorme escroquerie technique et scientifique car les cartes ne sont ni numériques ni biométriques, un marché structurant de plus de 40 milliards sur 7 à 8 ans.

Sans compter avec le même homme, la gestion nébuleuse et opaque des fonds de l’OCI pour la sécurité durant le sommet islamique.

Donc Mr Ousmane Ngom peut se garder vraiement de donner des leçons à quelque gouvernement que ce soit quand il a eu l’occasion de s’appliquer les règles de bonne gouvernance et transparence alors qu’il était Ministre dans les gouvernements successifs liberaux il s est distingué en violation systématique de règles et procédures de notre code des marchés.

Ousmane Ngom a systématiquement éliminé les entreprises locales des TIC dans tous les chantiers et contrats structurants durant son magistère au Ministère de l’Intérieur.

Nous estimons qu’il doit se taire rendre compte à la justice avec la CREI.

Moustapha Diakhaté
Secrétaire General Executif
Rassemblement des Entreprises du Secteur des TIC
17A Rue Jacques Bougnicourt
BP 6920 Dakar Etoile
Tel. 77 659 83 89

(Source : RESTIC, 2 décembre 2012)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)