twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Passage de l’audiovisuel analogique au numérique : Vers une télévision numérique pour tous

mardi 26 octobre 2010

Bientôt, une radio ou une télévision numérique, accompagnés et financés, pour tous. L’espace audiovisuel et les opérateurs de télécommunications vont tourner la page de l’analogique pour une nouvelle ère du numérique. Le Comité national pour le passage de l’audiovisuel analogique au numérique s’est réuni hier, lundi 25 octobre pour la première fois au ministère des Affaires étrangères. Les questions juridiques et économiques étaient l’objectif de cette rencontre présidé par Moustapha Mamba Guissary, ministre de la Communication.

Une maison, une télévision numérique, les sénégalais vont vivre une nouvelle ère dans l’audiovisuel et les services de télécommunication. On s’achemine vers l’arrêt de la diffusion analogique pour l’utilisation du dividende numérique. Pour la mise en oeuvre et l’effectivité de ce programme, les sénégalais seront accompagnés sur le plan de la communication et aussi sur le plan financier. Le Comité national pour le passage de l’audiovisuel analogique au numérique s’est réuni hier lundi 25 octobre pour la première fois, au ministère des affaires étrangères.

Selon le ministre de la Communication Porte parole du gouvernement Moustapha Mamba Guirassy « c’est une révolution importante au plan économique, technologique et social. Il faut vivre une nouvelle ère. Et, cela a un impact sur tous les foyers qui sont modeste. Le comité aura en charge de faire des propositions ou des recommandations à l’Etat du Sénégal ». A la question de savoir « Comment accompagner les sénégalais vers cette nouvelle ère vers la télévision numérique pour tous ? », le ministre de la Communication répond : « Il serait possible de mettre en place un fonds pour accompagner les foyers sénégalais. Au sein du comité, il y a des Ong, des structures qui protègent les consommateurs, la société civile, les ministères du Commerce, de l’Industrie ».

« Le Comité national pour le passage de l’audiovisuel analogique au numérique prendra en charge les préoccupations des sénégalais et mettra un dispositif en place pour toutes ces questions aux citoyens et les informer » renchérit le ministre le Porte parole du gouvernement.

Sur le plan économique, Ibrahima Wade, le Secrétaire permanent de la Stratégie de croissance accélérée (Sca) soutient que l’économie est importante pour le développement, la croissance. « Les petites et moyennes entreprises vont développer le secteur économique. Ces services vont accompagner ces entreprises et accéder au service d’exploitation. Cela va permettre de couvrir l’environnement concurrentiel, de permettre au secteur privé d’avoir une opportunité importante sur le marché national comme cela s’est passé dans les autres pays. Du coté technique ont assistera à la fabrication des postes téléviseurs adaptés pour les sénégalais. Les opérations de Tv, de télécommunication permettront au secteur de mieux impacter sur la croissance ».

Malick Ndiaye, le Coordonnateur du comité a mis l’accent sur la communication. « Nous avons suivi l’instruction de l’Union internationale des télécommunications pour récupérer les ressources de fréquences. Nous allons intégrer le volet de la communication interne par exemple diffusé des spots et des émissions. Les éditeurs et les opérateurs de télécommunication seront impliqués dans la démarche de communication ».

A l’en croire, « les fréquences étaient utilisés par les postes de radio et de télévision. Cela a un impact sur la manière et la façon de tourner la page en allant vers la numérisation de l’audiovisuel. Les télécommunications et les chaînes vont développer et générer plus de revenus au niveau sur le plan économique » ajoute-il.

Awa Diouf

(Source : Sud Quotidien, 26 octobre 2010)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)