twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nouvelles technologies : C’est parti pour Firefox en Pulaar !

mercredi 27 juin 2012

A l’instar du logiciel de traitement de texte Abiword, la sortie de Firefox, le célèbre navigateur web de Mozilla, est une percée majeure dans l’intégration de la langue Pulaar dans les nouvelles technologies.

C’est en 2010 que le réseau Africain de Localisation des logiciels Open Source (ANLOC) nous a proposé d’attaquer la forteresse Firefox après le succès que nous avons enregistré dans la localisation de multiples logiciels dont Abiword, TuxPaint (programme de dessin numérique pour enfants), Virtaal (outils de traduction assistée par ordinateur et compatible gettext) pour n’en citer qu’un petit nombre.

Firefox étant un logiciel majeur dans le monde de l’internet, il ne s’agissait point d’un travail fait en quelques mois considérant les quelques dix mille « chaines » à localiser. Mais, fort de notre expérience dans le travail précédent où nous avons reçu les félicitations du groupe ANLOC (sponsorisé par le gouvernement Canadien), nous nous sommes attelés à la tache d’emblée puis notre obstination méthodique à relever le défi de la modernisation du Pulaar a fait le reste !

C’est en avril 2011 que la première version de Firefox en Pulaar a vu le jour. Cette version était une première mouture de la future version béta toujours en développement à l’époque. Elle n’était pas destinée au grand public car réservée aux connaisseurs et autres développeurs afin de corriger les premiers bogues, incohérences et autres erreurs de traduction, voire de frappe.

Le 5 juin 2012 est une date mémorable pour le groupe Pulaagu et les amoureux de la langue peule. C’est ce jour que la nouvelle est tombée : Mozilla a donné le feu vert pour la sortie de la version en Pulaar de Firefox. Après plusieurs mois d’utilisation, cette version est appelée à évoluer en une version définitive.

Cependant, la sortie de Firefox est loin d’être le dénouement de cette belle aventure. En effet, tout programme informatique digne de ce nom doit être accompagné d’un support technique complet et efficace afin de pallier aux incontournables difficultés que rencontreront les utilisateurs du produit final. C’est à ce titre que nous annonçons le création du support technique pour cette version de Firefox en Pulaar. Hébergé chez Mozilla à l’adresse http://support.mozilla.org, c’est un site qui utilise les dernières technologies en matière de travail collaboratif, de statistiques et d’intercommunication pour assurer aux utilisateurs une aisance inégalée dans leur recherche de solutions, d’astuces et d’informations pour une meilleure expérience de l’utilisation de Firefox.

Le support se veut avant tout un lieu d’échange où les contributeurs répondent aux questions des utilisateurs pour les aider à résoudre leurs problèmes, mais aussi une gigantesque base de connaissances (Ruttorde Ganndal) dans laquelle des milliers d’articles proposent des solutions, tutoriels et guides pour faciliter la recherche par les utilisateurs eux-mêmes. Un outil de recherche avancé permet de trouver des réponses de manière intelligente et intuitive et ceci en un temps record.

Pour le moment, le gros de la base de connaissance est en anglais mais nous sommes en train d’en traduire l’essentiel dans la langue Pulaar Fulfulde. C’est pour cela que nous lançons un appel à toute personne de bonne volonté ayant des compétences linguistiques en anglais, mais aussi, bien évidemment en Pulaar, de nous rejoindre afin de massifier la participation à la traduction de cette riche base de connaissance.

En attendant que le support technique soit complètement opérationnel, nous proposons des tutoriels vidéo sur le site Pulaagu (www.pulaagu.com). Les deux premières vidéos du programme « 50 vidéos pour maîtriser Firefox en Pulaar » sont déjà disponibles sur le canal Youtube de Pulaagu.

En outre, nous vous encourageons tous à télécharger Firefox en Pulaar pour en faire votre navigateur principal, et ceci quel que soit votre niveau en Pulaar, afin de nous aider à déceler des erreurs notamment dans les boites de dialogue et autres messages qui apparaissent à l’écran pendant l’utilisation de Firefox. De plus, la maitrise de la terminologie très pointue utilisée dans Firefox requiert un apprentissage poussé afin de comprendre notre approche de création terminologique, mais aussi d’apporter des propositions et des amendements pour améliorer la technicité des termes nouveaux dont la plupart n’existaient pas jusque-là.

Nous proposons d’organiser, à cet effet, des ateliers de vulgarisation et d’apprentissage et d’animation dans tous les pays concernés par le Pulaar Fulfulde afin de populariser cet outil si innovant dans le développement de notre langue. Un atelier est prévu ici en France, probablement dans la région parisienne et nous proposons d’organiser un grand atelier à Dakar sous l’égide de la Commission Fulfulde de l’Académie Africaine des Langues (ACALAN). Nous sommes aussi disponibles pour les autres pays qui voudraient organiser des animations techniques et conférences autour de Firefox et sur tous les logiciels disponibles dans notre langue mais aussi sur l’informatisation du Pulaar Fulfulde en général. Les associations et services ministériels peuvent nous contacter à cet effet pour en déterminer les modalités.

Enfin, nous voulons lancer ici, par la même occasion, un appel à tous les amis de la langue Pulaar Fulfulde à nous soutenir financièrement afin de nous sortir du bricolage qui consiste à piocher dans nos propres (et maigres) revenus pour assurer la pérennité de notre engagement, payer l’hébergement de nos sites internet et surtout réaliser certains de nos projets comme la bande dessinée « JeliyaaTokosel » et le projet de clavier physique Pulaar.

La langue Pulaar a aujourd’hui, à travers nous, les ressources pour se développer et atteindre le niveau qu’elle mérite. Mais il faut aussi des ressources financières pour y parvenir. Tout le monde sait que l’argent, c’est le nerf de la guerre, surtout lorsque celle-ci est pour le développement !

Ibrahima Sarr

(Source : Le blogue du Pulaagu, 27 juin 2012)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 141 900 abonnés Internet

  • 12 848 086 abonnés 2G+3G+4G (97,77%)
    • 2G : 27,55%
    • 3G : 46,81%
    • 4G : 25,65%
  • 163 820 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 126 486 clés et box Internet (0,96%)
  • 3 508 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,27%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 540

- Taux de pénétration des services Internet : 81,08%

(ARTP, 30 juin 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 216 286 abonnés
- 175 400 résidentiels (81,10%)
- 40 886 professionnels (18,90%)
- Taux de pénétration : 1,33%

(ARTP, 30 juin 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 17 728 844 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)