twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les recommandations du 13ème Forum sur la Régulation des TIC et le Partenariat en Afrique

samedi 23 juin 2012

Démarrés le lundi 18 juin dernier à Libreville, les travaux du 13ème Forum sur la Régulation des Télécommunications et le Partenariat en Afrique, se sont achevés officiellement, le mercredi 20 juin dernier. A constaté Infos Gabon.

Ce Forum a fortement recommandé une coordination au plus haut niveau, en vue de l’adoption d’une norme unique en Afrique et invité l’Union africaine des télécommunications (UAT) à poursuivre ses efforts dans ce sens.

Clôturant les travaux, le Ministre gabonais en charge de l’Economie Numérique, de la Communication et de la Poste, M. Blaise Louembé, a déclaré que les recommandations issues de cette rencontre invitent les plus hautes autorités des Etats africains à respecter les engagements pris à Genève (Suisse) en 2006 conformément au chronogramme arrêté d’un commun accord à Bamako et complété à Kampala.

Ces recommandations, a-t-il ajouté, exhortent par ailleurs l’Afrique a harmonisé la TNT sur le continent en adoptant une norme commune, à savoir le DBC-T2.

Selon le Ministre, le dividende numérique est une véritable aubaine pour le monde qui trouve ainsi l’opportunité d’étendre et d’introduire de nouveaux services, notamment les réseaux mobiles internationaux du futur.

« Pour nos pays, non encore dotés d’infrastructures à haut débit fixe, le dividende numérique constitue une chance unique de résorber le fossé numérique », a affirmé Blaise Louembé.

Et de poursuivre : « Le Gabon honorera ses engagements internationaux dans le respect de la feuille de route de Libreville 2012 ».

Disons que les pays n’ayant pas encore élaboré leurs feuilles de route ont été invités à le faire conformément au calendrier arrêté à Bamako (Mali) et complété à Kampala (Ouganda), compte tenu délais et des dates butoirs fixées pour la migration (17 juin 2015) et de la nécessité des pays de faire la transition de la télévision analogique vers la Télévision Numérique.

Les administrations (décideurs politiques, autorités nationales de régulation), les radiodiffuseurs et les opérateurs du secteur des TIC ont été encouragés à participer activement aux travaux préparatoires de la CMR-15, organisés par l’UAT et l’UIT, ainsi qu’aux activités des commissions d’études et des groupes de travail du secteur des radiocommunications de l’UIT.

En raison des nombreux enjeux du dividende numérique, le forum a recommandé une gestion rationnelle des bandes identifiées pour le DD1 et des bandes potentielles à libérer dans l’optique du DD2.

Les autorités de régulation du secteur des TIC et de l’audiovisuel, les entités gestionnaires du spectre des fréquences ont été appelés à prendre les dispositions pour la mise en place d’un réglementaire propice à la promotion de l’innovation, à une compétition saine et transparente, en conformité avec le calendrier arrêté à Kampala.

Le Forum a encouragé les différentes organisations régionales et sous-régionales à accroitre leur collaboration et à partager leurs expériences, non seulement entre elles mais également avec les Etats, afin de promouvoir une meilleure harmonisation de la transition de la télévision analogique vers le numérique.

Le Forum a recommandé à l’UAT de faire des études, en collaboration avec l’UIT, pour déterminer les coûts de la transition et les bénéfices attendus.

Les équipementiers ont été appelés à produire à grande échelle des sets top box et des boitiers connexes, afin de les rendre disponibles et à moindre coût.

Le FTRA 2012 a demandé aux Etats de mettre en place, avec leurs partenaires respectifs, des politiques de recyclage des équipements analogiques.

Le Forum a recommandé aux pays africains de mettre en place, avec l’appui de l’UIT, un cadre réglementaire approprié pour un développement harmonieux et intégré des services et applications du Cloud computing, afin d’en profiter pleinement.

Dans le cadre de la mise en œuvre de leurs stratégies nationales de migration de la radiodiffusion de l’analogique au numérique, le forum a recommandé aux Etats de veiller à l’implication de tous les acteurs, tout en garantissant les droits des consommateurs.

(Source : Infos Gabon, 23 juin 2012)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 141 900 abonnés Internet

  • 12 848 086 abonnés 2G+3G+4G (97,77%)
    • 2G : 27,55%
    • 3G : 46,81%
    • 4G : 25,65%
  • 163 820 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 126 486 clés et box Internet (0,96%)
  • 3 508 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,27%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 540

- Taux de pénétration des services Internet : 81,08%

(ARTP, 30 juin 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 216 286 abonnés
- 175 400 résidentiels (81,10%)
- 40 886 professionnels (18,90%)
- Taux de pénétration : 1,33%

(ARTP, 30 juin 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 17 728 844 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)