twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les magistrats sénégalais à l’école de la protection des données personnelles

lundi 19 février 2018

Plus d’une trentaine de magistrats ont pris part, le Jeudi 15 Février 2018, à la formation portant sur la protection des données à caractère personnel. Dans son mot de bienvenue, la Présidente de la CDP, Awa Ndiaye, a dit toute sa satisfaction de la tenue de cette rencontre qui s’avérait être une nécessité pour elle. « Il est important que nous ayons une harmonisation de notre travail et de notre point de vue avec ceux qui représentent la justice et qui font de façon effective la justice dans notre pays », a-t-elle déclaré.

Cette formation qui s’inscrit dans le cadre de la vulgarisation de la loi sur la protection des données à caractère personnel, a pour but d’outiller les acteurs de la Justice pour une meilleure connaissance du cadre institutionnel et normatif de la protection des données personnelles. Elle a été pour la Commission de protection des données personnelles (CDP) l’occasion également de jeter les bases d’un partenariat entre l’institution et les acteurs de la justice.

Durant une journée, les magistrats ont suivi avec beaucoup d’attention les différentes présentations des agents de la CDP, qui pour l’occasion, se sont penchés sur le panorama législatif et règlementaire de la protection des données personnelles au niveau national, communautaire et international de même que la jurisprudence de la CDP.

La sécurisation des données personnelles avec des études de cas, les missions de contrôle, le traitement des plaintes et le pouvoir de sanction de la CDP ont été passés à la loupe aux yeux des magistrats, qui se sont familiarisés avec le cœur de métier de la Commission de protection des données personnelles (CDP).

Le Dr. Papa Assane Touré a entretenu ses collègues de la corrélation entre la cybercriminalité et la protection des données personnelles, à l’appui de la jurisprudence existante au Sénégal. Il a exposé des cas où les juges ont prononcé des sentences condamnant des actes de diffamation, d’injure en ligne, d’outrage aux bonnes mœurs par un moyen électronique, de collecte déloyale, de diffusion illicite de données à caractère personnel.

Quant au juge Demba Kandji, Premier Président de la Cour d’Appel de Dakar, il s’est félicité, au nom de ses collègues magistrats, de la tenue de cette formation. « Nous sommes juges et nous sommes tenus de comprendre. Nous ne pouvons pas avoir la légitimité de juger le autres si nous ne comprenons pas et c’est un besoin de comprendre ce qu’est les données personnelles qui visent la protection de notre liberté, de notre vie privée ».

(Source : CDP, 19 février 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)