twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La RTS accusée de verser dans la propagande électorale

lundi 5 mars 2012

Le Directoire de campagne de la coalition Macky 2012 a accusé lundi la Radiotélévision sénégalaise (RTS, publique) de "verser dans la propagande électorale" avec l’utilisation "lancinante de la télévision qui ouvre ses antennes pour diffuser en boucle des appels au vote en faveur d’un des candidats au second tour de la présidentielle".

"C’est une situation tout à fait inacceptable pour la démocratie et l’équité", a déclaré Samba Diouldé Thiam, membre du directoire, faisant face à la presse au siège de la coalition de l’ancien Premier ministre Macky Sall.

Il était entouré d’autres membres du pôle communication du Directoire de Macky2012 qui a émis le souhait de voir la RTS se conformer aux ’’injonctions" du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) qui avait servi, selon M. Thiam, à la chaîne publique "une mise en demeure pour le respect de l’équilibre dans l’information".

Rappelant l’option de leur candidat de ne pas enclencher une "chasse aux sorcières", une fois élu, Samba Diouldé Thiam a toutefois estimé que "des sorciers comme le directeur de la RTS, répondront de leurs actes devant le peuple sénégalais".

La RTS a diffusé hier (dimanche) dans la soirée, pour la 2ème fois, l’appel du guide religieux Cheikh Béthio Thioune qui a invité ses disciples à voter pour le président sortant Me Abdoulaye Wade. Pour Samba Diouldé Thiam, le directeur général de la RTS est "un récidiviste, coutumier du fait depuis le régime socialiste".

"Il faut qu’il (Babacar Diagne) arrête ce type de pratique porteur de danger pour l’équilibre de la République et producteur de violence", a ajouté Seydou Guèye, coordonnateur du pôle communication, avant de demander son départ de la RTS.

"C’est une propagande éhontée, inacceptable et une pratique insupportable", a-t-il dit, relevant que la chaîne publique ne doit pas jouer "un rôle partisan".

Le président sortant Me Abdoulaye Wade, crédité de 34,82% des suffrages à l’issue du 1er tour de la présidentielle, fera face lors du second tour au candidat Macky Sall, arrivé avec 26,57% des voix.

(Source : APS, 5 mars 2012)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)