twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La Gambie et la Guinée équatoriale seront bientôt connectées au câble sous-marin à fibre optique ACE

lundi 10 décembre 2012

Après plusieurs discussions, la Gambie qui a été retenue pour recevoir le câble sous-marin à fibre optique Africa Coast to Europe (ACE) le 19 décembre 2012. Le ministère de l’Information et de la communication l’a annoncé le 6 décembre 2012 lors d’une conférence de presse. Cette infrastructure permettra de transformer le secteur des TIC du pays. Voix et données, rapidité d’Internet, baisse des coûts des appels nationaux et internationaux, création d’emplois. Pour acquérir cette technologie haut-débit, le gouvernement a signé un accord de partenariat avec des entreprises privées. Lamin Camara, le secrétaire permanent adjoint au Ministère de l’information et de la communication a révélé que les entreprises ont apporté une contribution de 51% tandis que le gouvernement a apporté 49%, grâce à une subvention de 25 millions de dollars de la Banque mondiale.

Avant, c’est par la SONATEL que la Gambie recevait l’Internet. Le pays pourra désormais le faire directement à la source, s’est réjouit Malang A. Bass, le directeur des opérations internationales à Gambia Telecommunications (Gamtel).

La Guinée Equatoriale, tout comme la Gambie, est sur le point de réaliser de grands changements technologiques dans son secteur des TIC. D’ici quelques jours, le pays va également se brancher sur le câble sous-marin à fibre optique Africa to coast Europe (ACE). Il pourra dès lors bénéficier d’une connectivité large bande. Bata, la capitale économique du pays, a été choisie comme l’un des points d’atterrissage de l’infrastructure. Il sera basé sur le site de la GITGE, la société publique chargée de la gestion des infrastructures de télécommunication en Guinée équatoriale qui a été lancée en juillet 2012.

Carmelo Modu Martin, le secrétaire d’Etat à la technologie et aux télécommunications a précisé qu’avec le projet ACE, « nous allons continuer à réduire la fracture numérique qui existe dans notre pays et améliorer la qualité de nos communications ».

Le câble sous marin à fibre optique ACE a été mis en place par Alcatel-Lucent. Il est géré par un consortium de 20 sociétés d’Afrique et d’Europe avec à sa tête France Télécom-Orange.

(Source : Agence Ecofin, 10 décembre 2012)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)