twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Zimbabwe : les syndicats dénoncent un péril sur les emplois, dû à la digitalisation dans le secteur bancaire

lundi 20 novembre 2023

La digitalisation du secteur bancaire au Zimbabwe a été accélérée en raison de la crise de liquidités, exacerbée notamment par la pandémie de Covid-19. Selon la Banque mondiale, le pays dispose d’un système de paiement numérique par lequel 96 % des transactions dans le secteur formel sont effectuées.

Au Zimbabwe, les syndicats s’inquiètent des pertes d’emplois dues à la digitalisation dans le secteur bancaire. Dans une déclaration rapportée par New Zimbabwe, Peter Mutasa, président du syndicat zimbabwéen des employés de banque et assimilés (ZIBAWU), a déclaré que 75% des emplois dans le secteur auraient été perdus.

« Nous avons constaté une baisse du nombre de nos membres, qui est passé de 12 000 à la fin des années 1990 à environ 3 000 aujourd’hui. Le secteur bancaire a également connu de grands changements, notamment la numérisation et l’automatisation », s’est-il exprimé lors du congrès du syndicat.

Ces dernières années, la numérisation du secteur bancaire de ce pays d’Afrique australe a été accélérée en raison de la crise de liquidités dans un contexte où le pays enregistrait une inflation à trois chiffres. Selon la Banque mondiale, le pays dispose aujourd’hui d’un système de paiement numérique bien développé, où 96 % de toutes les transactions dans le secteur formel du pays sont effectuées et seulement 4 % sont en espèces.

Bien qu’il s’agisse d’une avancée majeure à l’ère de la digitalisation progressive des économies africaines, cette petite révolution semble inquiéter les travailleurs. Dans plusieurs pays, de nombreux « digitalo-sceptiques » émettent de fortes inquiétudes sur l’impact que pourrait avoir la digitalisation des économies sur les emplois. Des inquiétudes qui s’inscrivent dans le sempiternel débat sur le conflit entre l’homme et la machine dans le processus de production des biens et services. Au-delà de la simple digitalisation du secteur, les pertes d’emplois peuvent également être imputables au manque de compétences numériques de la part des travailleurs.

Afin de faire face à cela et jeter des bases solides d’une économie numérique, des initiatives ont été menées par le gouvernement zimbabwéen et des partenaires afin de renforcer le développement des compétences numériques dans tous les secteurs économiques du pays. Parmi celles-ci, on peut citer un atelier virtuel sur la réforme et la transformation numérique, initié par les autorités zimbabwéennes et des experts chinois afin d’optimiser et d’améliorer l’infrastructure numérique du pays, en décembre 2022.

Il faut noter que le taux de chômage au Zimbabwe est passé de 19,7% au second trimestre 2023 à 21% au troisième trimestre 2023, selon les données du Bureau national des statistiques.

(Source : Agence Ecofin, 20 novembre 2023)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 17 227 783 abonnés Internet

  • 16 672 913 abonnés 2G+3G+4G (96,87%)
    • 2G : 16,10%
    • 3G : 28,11%
    • 4G : 55,79%
  • 247 760 abonnés ADSL/Fibre (1,45%)
  • 305 746 clés et box Internet (1,77%)
  • 1364 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,44%
  • Internet mobile : 98,56%

- Liaisons louées : 4 420

- Taux de pénétration des services Internet : 97,12%

(ARTP, 31 décembre 2022)

- Débit moyen de connexion mobile : 23, 10 Mbps
- Débit moyen de connexion fixe : 21, 77 Mbps

(Ookla, 31 janvier 2023)


- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%
(Internet World Stats 31 décembre 2018)


- 8861 noms de domaine actifs en .sn
(NIC Sénégal, décembre 2022)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 297 046 abonnés
- 256 076 résidentiels (86,21%)
- 40 970 professionnels (13,79%)
- Taux de pénétration : 1,67%

(ARTP, 31 décembre 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 854 830 abonnés
- Taux de pénétration : 117,57%

(ARTP, 31 décembre 2022)

FACEBOOK

3 050 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 17,4%

- Facebook : 2 600 000

- Facebook Messenger : 675 200

- Instagram : 931 500

- LinkedIn : 930 000

- Twitter : 300 000

(Datareportal, Janvier 2023)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik