twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Zimbabwe : TelOne a engagé une opération agressive de recouvrement de factures impayées

lundi 15 juin 2020

Au Zimbabwe, la société publique TelOne a lancé le recouvrement forcé de 1,4 million $ d’impayés dus par le gouvernement, les entreprises parapubliques et privées, et les particuliers. TelOne veut restaurer sa santé financière, continuer à fournir un service de qualité et préparer sa privatisation.

L’opérateur historique du Zimbabwe TelOne a engagé auprès de ses clients une opération agressive de recouvrement de factures impayées dont le montant global s’élève à 500 millions de dollars zimbabwéens (1,4 million USD). Dans un entretien accordé à Business Digest, Chipo Mtasa la PDG de la société publique a expliqué que le non-règlement des factures par les clients avait un effet négatif sur la société, qui perd sa capacité à régler ses obligations légales et contractuelles essentielles pour garantir la fourniture de services de qualité.

Selon la patronne de TelOne, des actions judiciaires et la mise si nécessaire sur liste noire ont été engagées contre des débiteurs identifiés parmi les administrations publiques, entreprises parapubliques, entreprises privées ainsi que les particuliers. Au niveau du gouvernement, ces mesures ont commencé à porter des fruits. Un plan d’apurement de la dette due à TelOne a été élaboré et 30 millions de dollars zimbabwéens (83 000 USD) ont déjà été versés.

Au niveau des particuliers et des entreprises privées, TelOne a adopté une stratégie supplémentaire pour restreindre le risque futur de crédit. « Nous avons migré des clients défaillants, principalement des résidences et des petites et moyennes entreprises vers des services prépayés afin de limiter l’exposition de l’entreprise au risque de crédit et à l’impact négatif qui en résulte sur les flux de trésorerie. A ce jour, 90 % du marché résidentiel total a été migré vers le prépayé », a déclaré Chipo Mtasa.

Depuis 2019, TelOne et sa branche mobile NetOne, figurent sur la liste des entreprises publiques que le gouvernement a décidé de privatiser. A travers cette opération de recouvrement, Chipo Mtasa veut également restaurer la santé financière de la compagnie dont la valeur devrait augmenter sur le marché.

(Source : Agence Ecofin, 15 juin 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik