twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Zimbabwe : La banque centrale émet des directives pour protéger les clients des services financiers numériques

vendredi 24 janvier 2020

Le Zimbabwe est devenu de plus en plus dépendant de l’argent mobile et d’autres plates-formes de finance numérique en raison d’une crise de liquidités en cours. En conséquence, les banques ont renforcé le déploiement de machines de point de vente et de plateformes d’argent mobile dans le but d’augmenter le nombre d’agents d’argent mobile.

La Banque de réserve du Zimbabwe (RBZ) a déclaré que les fournisseurs de services de financement numérique doivent mettre ouvertement à la disposition des parties prenantes intéressées la géolocalisation des points d’accès et des appareils. « La banque exhorte et encourage toutes les institutions financières, les fournisseurs de systèmes de paiement et les autres parties prenantes du secteur des services financiers à assurer la géolocalisation de tous les points d’accès et appareils, notamment les appareils de point de vente, les distributeurs automatiques de billets, les agents bancaires mobiles, les commerçants, les succursales et les agents de succursale » a indiqué Joseph Mutepfa, directeur adjoint de la division des marchés financiers de la RBZ dans une circulaire en date du 17 janvier 2020, selon Itwebafrica.

La circulaire note que « la géolocalisation impliquera l’identification et la publication des emplacements géographiques exacts du monde réel » des points d’accès et des dispositifs. Mutepfa a ajouté : « À cet égard, les institutions sont invitées à mettre à jour leurs sites Web ainsi que d’autres plateformes électroniques pour mettre ces informations à la disposition des parties prenantes. »

La banque centrale du Zimbabwe a stipulé des directives supplémentaires pour les prestataires de services de paiement, y compris l’argent mobile et d’autres services de finance numérique, qui cherchent à « favoriser la protection des consommateurs pour les clients des services financiers numériques, y compris un mécanisme de traitement des plaintes relatives à la fourniture de systèmes de paiement électronique ».

Gaëlle Massang

(Source : Digital Business Africa, 24 janvier 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)