twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Wade bloque Youssou Ndour et le nargue : Télé Citizen arrive à la place de Tfm

jeudi 1er avril 2010

Séduit par le Français châtié de la promotrice du Group citizen, Oumou Wane, et de l’honneur qui lui avait été accordé de faire la dictée, organisée à la salle de Banquet, le président Wade a décidé d’accorder à la structure le signal de la télévision qu’il réclamait. Mais sa générosité atteste que la Télévision futurs médias risque de ne pas diffuser si tôt, il est certain que la Télévision éducative de Citizen, une fois démarrée, ne tardera pas à être généraliste. C’est la règle au Sénégal.

Wade bloque Youssou Ndour et le nargue : Télé Citizen arrive à la place de Tfm Selon nos sources, le président Wade a été très charmé par la maîtrise de la langue de Molière par la promotrice du groupe Citizen. C’est un grand sentimental. En organisant la finale de dictée entre des élèves venus de toutes les régions à la Salle des banquets, le groupe Citizen savait qu’il allait engranger des dividendes. Car, il a permis au populiste Wade de faire la dictée aux potaches et à ses ministres avec un texte tiré de son livre, célèbre mais peu lu : « Un destin pour l’Afrique ».

Séduit et comblé il va accorder le signal à la télévision du groupe Citizen. C’est dire que le chanteur et non moins homme d’affaire Youssou Ndour, dont le groupe de presse attend l’octroi du signal de sa lucarne, depuis plus d’un an, devra trouver d’autres méthodes, pour amener le président Wade à autoriser sa télévision, qui emploiera cent personnes, après un investissement de plus d’un milliard. Il est sûr que même si Youssou Ndour revenait demander une télévision thématique, il butera sur un niet du président Wade. Car, sa femme et son fils ne veulent pas de Tfm, parce que ne supportant plus la vue de son propriétaire, Youssou Ndour. La télévision du groupe Citizen arrive, à la place de celle du groupe Futurs médias, que réclament deux millions de signataires d’une pétition, qui circulaire dans le pays.

Le président Wade a son argument contre Youssou Ndour : il n’est que le prête-nom de multinationales et lui n’entend pas autoriser une télévision financée par l’extérieur. Il a les preuves de ses allégations, dit-t-il. Les Sénégalais attendent de les voir, pour le croire. C’est le minimum, d’autant que deux millions de Sénégalais réclament la lucarne de Youssou Ndour dans une pétition qui circule à travers le pays. La télévision du chanteur bloquée, c’est le patron du groupe Wal Fadjri, qui doit jubiler, parce que Sidy Lamine Niasse craignait l’entrée dans l’espace médiatique de Tfm ; avec l’inauguration de ses locaux, par son nouveau ami, le président Wade. Mais sa joie risque de n’être que de courte durée. Car, la télévision du groupe Citizen, qui se veut « éducative » ne tardera pas à passer de format thématique à une lucarne généraliste. Ceci, parce que par le passé, toutes les initiatives similaires ont échoué. La radio éducative lancée du temps de Senghor n’a pas fait long feu, tout comme Radio Gouneyi.

Les gens veulent voir et entendre un peu de tout. La richesse est dans la diversité. La télévision de l’association de Mme Wane sera généraliste, après quelques mois de fonctionnement, parce que le directeur de leur structure, Mamadou Baal, est celui-là même, qui avait réussi, savamment, à faire accéder à ce statut la 2 Stv, qui a démarré avec un format culturel. M. Baal est un pur produit de la télévision nationale. Il a sa science et ses relations, et sait transformer sans faire de bruit, qui dérangerait le régime. Comme l’enseignait Senghor, « Kouy yote dou sakhat ».

Autrement, le chasseur ne doit pas tousser. Mamadou Baal a vécu sous Senghor, a accompagné Abdou Diouf et bien servi Wade. Oumou Wane a été inspirée de le nommer directeur. Il a permis au président Wade de narguer le « roi du mbalax », après avoir bloqué sa télévision.

(Source : Xibar, 1er avril 2010)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)