twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Vers une étude sur l’état des lieux des déchets électroniques

jeudi 10 janvier 2008

Une étude sera réalisée à partir de la semaine prochaine pour faire l’état des lieux des déchets électriques et électroniques au Sénégal, a annoncé le secrétaire général du gouvernement, Abdoulaye Baldé, qui procédait jeudi à Dakar le lancement de cette étude.

Ce projet d’étude dénommé ‘’e-déchet’’ qui rendra ses conclusions en juin 2008 devait permettre selon lui d’élaborer e ‘’très rapidement une stratégie de collecte et de mettre en place un centre de recyclage’’.

Piloté par la cellule Sénéclic logé à la présidence de la République, le projet dont le coût n’a pas été dévoilé, est surtout dicté par le flot de matériels électroniques et électriques, la plupart déjà utilisés, qui entrent au Sénégal par l’entremise de dons où d’aide en faveur de la lutte contre la fracture numérique.

‘’Dans le cadre de la lutte contre la fracture numérique, des dizaines de milliers d’ordinateurs de seconde main sont envoyés dans notre pays. Ces machines deviennent obsolètes et posent alors la question de l’élimination des déchets électroniques qui comportent des éléments dangereux pour la santé et l’environnement’’, a souligné Abdoulaye Baldé.

C’est pourquoi, il a relevé ’’une urgence à réglementer et à légiférer le recyclage de ces déchets’’ pour éviter de faire du Sénégal un ’’déversoir de déchets électroniques’’.

En effet, dans sa présentation des termes de référence de l’étude, David Rochat, expert international de l’université de technologie fédérale de Senghal (Suisse) a mis l’accent sur les conséquences de ces déchets électroniques sur la santé publique du fait du taux élevé de toxicité de par leur contenu chimique mais aussi des matériaux lourds qui créent un risque de contamination de la nappe phréatique.

L’objectif de l’étude sera de créer d’abord un réseau de rencontres des parties prenantes et un comité national stratégique, mais aussi de faire une évaluation du flux des déchets électroniques, a précisé l’expert suisse.

L’impact social et environnemental ainsi que l’évaluation du potentiel économique seront aussi inclus dans l’étude qui fera l’objet d’une présentation intermédiaire en avril 2008 devant le comité national qui sera mis en place.

Le Fonds de solidarité numérique (FSN) a accepté de financer l’étude de faisabilité suite à une rencontre tenue sur cette question en juin dernier à Genève et qui a permis d’établir un partenariat entre les différentes parties impliquées dans ce projet.

Outre le projet de recyclage des déchets électroniques, Senelic a pour objectif de créer un Centre des handicapés au travail (CHAT) pour le reconditionnment des ordinateurs collectés dans le cadre de la coopération nationale et internationale.

La cellule s’occupe également de l’installation de salles multimédias dans toutes les écoles élémentaires du Sénégal.

(Source : APS, 9 janvier 2008)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)