twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Vers la révision du Code des postes

mardi 18 janvier 2011

Le ministre de la Communication, des Télécommunications et des Technologies de l’information et de la communication Moustapha Guirassy a annoncé, mardi à Dakar, la révision prochaine du Code régissant les postes au Sénégal, estimant que celui actuellement en vigueur ’’ne traduit pas les préoccupations des acteurs’’.

"Le Code des postes du Sénégal ne traduit pas entièrement les préoccupations des acteurs. Mon département est engagé dans une réflexion visant à réviser ce Code et d’en proposer un autre qui tient compte des mutations du secteur", a-t-il souligné.

S’exprimant à l’ouverture d’un séminaire d’échange de l’ARTP (Agence de régulation des télécommunications et des postes) avec les acteurs du secteur, M. Guirassy a notamment réaffirmé la nécessité pour les services postaux de s’adapter aux technologies de l’information et de la communication.

"Le défi des services postaux, a-t-il indiqué, est celui des technologies de l’information et de la communication. Il s’agit de mieux tirer profit des TIC pour satisfaire les besoins des clients de plus en plus exigeants".

"Le Sénégal s’est engagé résolument dans la voie de développement du secteur postal en optant pour un pragmatisme poussé, pour une libéralisation progressive", a pour sa part rappelé le directeur de l’ARTP, Ndongo Diaw.

"Il convient de souligner, a-t-il affirmé, que même dans l’ère du numérique, la poste demeure, pour une bonne partie de la population, le moyen de communication le plus accessible grâce à la densité du réseau de l’opérateur désigné en charge du service universel et grâce à la présence de plusieurs opérateurs".

La rencontre qui a coïncidé avec la célébration de la Journée panafricaine des postes a ainsi été l’occasion pour l’ARTP de délivrer une dizaine de licences d’exploitation des services postaux à des opérateurs privés.

(Source : APS, 18 janvier 2011)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)