twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Vers la mise sur pied d’un Conseil supérieur de la presse

vendredi 21 septembre 2012

Les acteurs de la presse sénégalaise (journalistes, patronat, syndicats) ont décidé de mettre sur pied un Conseil supérieur de la presse (CSP) qui leur servira de ’’cadre de concertation’’, indique un communiqué transmis à l’APS, vendredi.

Cette structure aura pour mission d’être ’’l’interlocuteur des autorités publiques dans les toutes les questions liées à la presse, (de) constituer une autorité morale pour l’ensemble des acteurs de la presse et (de) faire de la prospective pour le développement de la presse’’, selon la même source.

L’idée d’un CSP remonte à la réunion (12 et 13 Juillet) à l’initiative du Syndicat national des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (SYNPICS), rappelle le communiqué, soulignant qu’à l’issue de cette rencontre, un Comité de pilotage de 19 membres a été mis en place.

Il s’agit, entre autres, d’Ibrahima Bakhoum, journaliste (Sud Quotidien), de Diatou Cissé, journaliste (RTS), d’Abdou Aziz Bathily, enseignant (CESTI), de Doudou Sarr Niang, journaliste (APS), de Matar Sall, juriste.

Ce Comité de pilotage a pour missions de ‘’recueillir, dans une démarche participative, les avis de tous les acteurs des médiats, mettre en place un chronogramme de la mise en place du Conseil supérieur de la presse, concevoir les projets de statuts et de règlement intérieur du Conseil’’.

Il aura également la charge de ‘’définir un programme d’orientation du CSP, élaborer un projet de budget et convoquer et organiser l’assemblée générale constitutive’’ de la structure.

Un Bureau chargé de la coordination du CSP a été mis en place. Il est présidé par Ibrahima Bakhoum. Doudou Sarr Niang en est le vice-président et porte-parole, selon le communiqué.

(Source : APS , 21 septembre 2012)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)