twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Vers la mise en place d’un Comité national pour le numérique

mercredi 12 mai 2010

Un Comité national pour le numérique (CNN) verra bientôt le jour dans le cadre du passage au numérique de l’audiovisuel au Sénégal, a annoncé mercredi le directeur de la communication, Papa Atou Diaw.

"Nous allons mettre en place un Comité national pour étudier les contours du passage de l’analogie au numérique. Le projet d’arrêté est en gestation et permettra de déterminer la composition dudit comité", a dit le directeur de la communication dans un entretien accordé à l’APS.

Mercredi, le ministre de la Communication, Moustapha Guirassy, a présidé dans les locaux de son département, une rencontre consacrée à la question.

M. Diaw, qui a aussi pris part à la réunion à laquelle ont participé plusieurs structures, a précisé que l’échéance pour le passage de l’analogique au numérique "est fixé à 2015".

"Cela implique nécessairement un changement du mode de diffusion qui se fera sur le numérique", a-t-il souligné.

"La réception des programmes se fera par un équipement numérique", a-t-il précisé, ajoutant que "les postes récepteurs de télévisions devront se conformer à la nouvelle donne du numérique".

"Les ménages sénégalais devront se rééquiper. Les appareils analogiques ne pourront plus recevoir d’images. Cela implique un coût qui va être étudié par le comité", a-t-il indiqué.

Evoquant les avantages liés au mode diffusion numérique, Papa Atou Diaw a souligné qu’il va "booster les fréquences".

"Nous allons passer de la rareté à la surabondance. Un seul signal permettra de diffuser six chaînes de télévision", a-t-il indiqué.

Pour cela, a-t-il souligné, "il y a une nécessité à revoir le cadre juridique de l’audiovisuel notamment les conventions de concessions et les cahiers de charges".

"Le numérique est un avantage pour les télécoms. Les opérateurs de téléphonie mobile pourront ainsi multiplier leurs canaux de diffusion et booster davantage le chiffre d’affaires. C’est aussi un enjeu économique certain pour le pays", a poursuivi le directeur de la communication.

"Il permettra également de multiplier l’offre télévisuelle. Ces chaînes qui vont émerger vont probablement verser dans la ’thématique’. Il y aura des obligations de programme comme nous l’avons souligné dans le nouveau code de la presse. 60% des programmes de ces télévisions seront consacrés aux œuvres sénégalaises, voire africaines", a-t-il confié.

Le directeur de la communication a donné des assurances quant à la "bonne gestion" du projet.

"Certains ont déjà commencé à réfléchir sur la question. Il s’agit simplement de mettre en cohérence toutes ses idées à travers le Comité national pour le numérique", a-t-il conclu.

(Source : APS, 12 mai 2010)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)