twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Une loi votée pour "sécuriser les prestations" par Internet

lundi 28 juillet 2008

Les députés ont voté lundi à l’unanimité un projet de loi relatif à la cryptologie de huit chapitres pour définir les conditions générales d’utilisation, de fournitures, d’importation et d’exportation des moyens et des prestations par Internet afin "de mieux les sécuriser".

La cryptologie est à l’heure actuelle, "la solution incontournable pour protéger les échanges et les systèmes d’information sur les nouvelles technologies de l’information contre d’éventuelles violations de leur intégrité", a expliqué Madické Niang, ministre d’Etat, Garde des Sceaux, ministre de la Justice.

"La loi vise à garantir les confidentialités des systèmes des données stockées, échangées ou circulant sur l’Internet, voire sur un simple réseau privé", a souligné le ministre dans l’exposé des motifs.

En fait, pour Madické Niang, il est "impératif de se doter des moyens techniques, mais il est tout aussi important de compléter le dispositif avec des moyens juridiques".

Au Sénégal, la cryptologie est utilisée dans plusieurs secteurs notamment l’administration, les télécommunications et l’informatique, plus précisément au niveau des centres d’appels, des sociétés de transfert d’argent ainsi que pour les paiements électroniques, relève le rapport de la commission des lois.

La commission rappelle dans son document remis à la presse que la loi du 27 décembre 2001, portant Code des télécommunications, "ne prend pas en compte certains aspects fondamentaux notamment la fourniture, le transfert et les conditions d’homologation liées à l’importation ou à l’exportation de moyens ou de prestations de cryptologie".

C’est pourquoi, "face à ces insuffisances", il est prévu d’une part l’abrogation de ces dispositions et d’autre part la mise en place d’une loi portant sur la cryptologie, ajoute le texte.

Aucune discussion n’a été soulevée par le projet de loi qui a été voté à l’unanimité par les députés.

(Source : APS, 28 juillet 2008)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)