twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Une cryptomonnaie africaine éthique

mercredi 30 mai 2018

Le Franc CFA est jusqu’à maintenant la monnaie qui circule dans quelques pays africains, comme l’euro l’est en Europe, et voilà une cryptomonnaie Africaine, essentiellement utilisée dans les transactions en ligne et dans les transactions monétaires entre les pays africains, est annoncée pour voir le jour en juin. Une conception qui se voue à l’éthique financière, cette monnaie virtuelle suscite les intérêts des Africains pour payer leurs achats en ligne et faire des transactions.

La cryptomonnaie Africaine sera baptisée « Ubuntu » !

La Côte d’Ivoire a fait la première expérience de ce nouveau concept qui est assimilé à celui du bitcoin dont on connaît le succès.

Mamadou Kwidjim Touré, un de ses créateurs, Camerounais de son origine, choisit l’appellation « Ubuntu » et le paiement se fera en ubuntu-coin ou ucoin. Ce procédé est, à ses débuts, utilisé en Afrique Australe et la philosophie d’un tel nom a été puisée dans son sens originel : « être ensemble et promouvoir la solidarité dans un groupe avec la théorie d’une interdépendance ».

Son précurseur a alors eu un…tilt afin de choisir le nom qui va révolutionner le système du marché africain dans les transactions en ligne. Dans le contexte « black value » ou « valeur noire », cette monnaie commune servira de lien entre les Africains.

En association avec Think Tank, un groupe anglo-saxon, ses développeurs lui réservent un bon avenir sur le marché africain.

Les objectifs d’une telle initiative

Cette initiative ne revêt pas seulement des concepts commerciaux, pratiques et modernes, elle est surtout adoptée pour d’autres raisons.

Ainsi, les concepteurs cherchent, avec son caractère « éthique », à faire la promotion des résolutions sociales et solidaires. Et c’est également un moyen que l’on pourrait bien faire usage afin de lutter contre la corruption, ce mal qui ronge le continent.

Comme la monnaie permettra également de faire des transferts entre pays africains, on pense que la corruption serait minime, voire inexistante, puisque l’utilisation aura des…balises.

Les précurseurs prédisent aussi l’accessibilité aux investissements, mais la promotion des codes moraux restent la principale destinée de l’ucoin.

Une autre théorie qui motive les créateurs est celle de la lutte contre le cancer et c’est dans ce sens que l’éthique est mise en exergue.

Les principes et dispositions

Cette cryptomonnaie africaine est conçue pour s’identifier au principe du Bitcoin qui s’appuie sur celui de la monnaie d’échange.

Pour Ubuntu-coin, les concepteurs prévoient entre 50 et 100 millions de dollars pour lancer le projet. Cette somme sera alors convertie en U-coins. Certes, un financement participatif est fortement sollicité.

Le Monde en a donné sa définition et l’assimile à « un livre de comptes géant et digital, décentralisé sur des centaines de serveurs, qui réunit en blocs d’informations cryptées les données relatives aux échanges. La démultiplication des informations fait qu’il est impossible de les falsifier. Et elles sont accessibles à tous. »

En tout cas, les concepteurs de ce système promettent que la monnaie ne pourra pas faire l’objet d’aucune falsification, et qu’elle sera impossible à corrompre.

(Source : Bonjour Finance, 30 mai 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)