twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Un regard de journaliste sur les Ntic

lundi 27 juin 2005

Ecrire sur les enjeux des Tic et Analyse quantitative et économique de la pauvreté, sont les deux nouveaux ouvrages que vient de publier l’Institut Panos de l’Afrique de l’Ouest (Ipao) en collaboration avec le Centre de recherche pour le développement international (Crdi). Oracle on Linux

A travers le premier ouvrage, souligne un communiqué, l’Ipao entend partager une expérience : celle de l’auteur, Alain Just Coly, journaliste spécialiste sur les Tic. Et en composant « ce qui n’est ni un livre de recette, ni une biographie professionnelle », Alain Just Coly, poursuit le communiqué, « s’efforce de mettre en forme quelques éléments acquis par l’expérience, ouvrant ainsi la voie à des débats sur l’art et la manière d’être journaliste spécialisé sur les Tic ».

Riche de 47 pages, Ecrire sur les enjeux des Tic s’adresse aux journalistes désireux de disposer d’outils performants pour produire des articles de qualité sur les Tic.

Le deuxième ouvrage Analyse quantitative et économique de la pauvreté, est le fruit d’un travail de deux chercheurs, notamment Dorothée Boccanfuso et Samuel Tambi Kaboré. Avec un volume de 275 pages. cet ouvrage est publié par l’Ipao dans la série « Faits et documents ». Il propose aux Organisations de la société civile, aux médiats, aux décideurs des clefs pour comprendre le phénomène de la pauvreté et apprécier la pertinence des politiques publiques mises en oeuvre pour y remédier. Et ce, à partir de l’exemple du Bénin, du Burkina Faso et du Sénégal.

Cet ouvrage permet surtout au lecteur de cerner la « réalité multisectorielle » de la pauvreté, de comprendre les différentes approches préconisées pour en sortir leur impact et surtout leurs limites.

Ndèye Awa Lo

(Source : Wal Fadjri, 27 juin 2005)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)