twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Un privé relève l’importance des TIC pour une meilleure productivité des entreprises

vendredi 16 octobre 2015

La domestication des Technologies de l’information et de la communication (TIC) et leur intégration dans les processus de gestion et de production sont devenues des conditions déterminantes dans les performances des entreprises, a soutenu jeudi à Dakar le président du Mouvement des entreprises du Sénégal (MEDS) Mbagnick Diop.

Il s’exprimait à la huitième session des ’’Business Breakfast’’ organisée par le MEDS, en collaboration avec Microsoft, sur le thème : ’’Productivité en Entreprise’’.

Dans un contexte international de libéralisation des marchés, toutes les entreprises réfléchissent et mettent en place des stratégies et des mécanismes pour améliorer, sans cesse leur productivité, a t-il relevé.

’’Si cette vérité est acceptée par tous, il n’en demeure pas moins que, dans plusieurs pays, on peine encore dans les statistiques à mesurer l’impact des TIC sur la productivité’’, a cependant déploré Mbagnick Diop.

Le lien entre diffusion des TIC et gain de productivité au Sénégal était aussi au coeur de cette rencontre qui a regroupé des acteurs du secteur public, du secteur privé, des décideurs économiques.

Pour le patron du MEDS, il s’agit ’’d’analyser la question de la disponibilité et de l’abordabilité des TIC (notamment de l’accès à Internet), celle du manque de formation, ou encore celle du manque de dispositif d’accompagnement publique’’.

Il y a aussi lieu de ’’’s’interroger sur les facteurs clés de succès pour une matérialisation des gains de productivités (formation, dispositif organisationnel adapté, etc.)’’, a dit M. Diop.

Pour Marc Israël, Directeur Technique de MICROSOFT Afrique de l’Ouest, de l’Est, du Centre et des Iles de l’Océan Indien, ‘’ une entreprise locale doit avoir les mêmes outils et moyens que l’entreprise qui se trouve au Vietnam aux Etats-Unis ou au Pérou pour être au même niveau de compétitivité’’.

’’Aujourd’hui nous avons des technologies comme le cloud qui permettent même a une TPE (Très petite entreprise) de dépenser quelques milliers de CFA par employé pour bénéficier des mêmes technologies qu’une très grande entreprise’’, a t-il ajouté.

Pour M. Israël, ce sont ces TPE qui seront demain capables d’entrer en compétition avec des grandes entreprises ’’car elle utilisent les mêmes technologies, sans avoir à payer son droit dentrée pour monter son propre environnement informatique’’.

(Source : APS, 15 octobre 2015)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)