twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Un incubateur web comme fer de lance

lundi 21 août 2000

La Fondation Trade Point du Sénégal (Tps) qui a démarré ses activités depuis 1995 par un volet sensibilisation pour faire connaître le commerce électronique et créer un certain intérêt pour cette activité, a décidé de passer à une phase active. Il travaille à mettre en place un "incubateur web" en partenariat avec le projet "Acacia". Cet incubateur se veut un fer de lance pour le développement du commerce électronique au Sénégal. Il s’agit, selon le directeur de la promotion et du marketing de regrouper tour à tour dans un même site web les meilleurs produits sénégalais destinés à l’exportation, "dans le domaine du tourisme et de l’artisanat dans un premier temps". Les professionnels du Tps vont aider les meilleurs acteurs dans ces domaine à vendre par Internet, prendre des commandes et les satisfaire dans les meilleurs délais, etc. pendant douze mois. Les produits sont sortis de l’incubateur au bout de cette période. Mais entre temps, l’artisan ou le promoteur touristique se sera rendu compte de la façon dont son chiffre d’affaires pourrait grimper s’il met à profit les merveilles des Ntic. Dans ce cas, c’est lui-même qui sentira le besoin d’être toujours présent dans le Net. Ainsi il va chercher de lui même les moyens de s’équiper et de se former.

En plus de cet incubateur web, le Tps travaille sur un projet pilote pour le développement d’un commerce électronique local, selon le directeur des opérations. Pour cela, le Tps devra au préalable régler un certain nombre de problèmes dont l’un des plus importants est la logistique nécessaire pour le transport routier. Pour cela, il envisage de faire des lignes intérieures, organiser la déserte des régions par le regroupement des transporteurs intéressés par cette initiative. Un système de paiement électronique local doit également être mis en place. "Plusieurs schémas sont en ce moment étudiés dont le système fermé tel que les cartes téléphoniques prépayées", selon le directeur de la promotion et du marketing. L’un des obstacles majeurs auxquels sont confrontées de telles initiatives est le défaut de connexions des foyers sénégalais. Pour pallier cela, le Tps compte sur son volet décentralisation avec la création de bureaux dans les régions.

A ces difficultés, s’ajoutent certaines autres auxquelles le Tps n’arrive pas à trouver de réponses satisfaisantes. Ce sont généralement le problème de connectivité lié aux coûts toujours élevés des communications et du matériel informatique. Le Tps, comme toute autre entreprise évoluant dans le domaine des Ntic, est obligé de passer par l’opérateur Sonatel qui détient un certain monopole et une bande passante à faible débit et coûteuse. Le Tps, avec 128 kbits, paie 1 million 200 mille FCfa chaque mois à cet opérateur. La connexion, facturée à 1800 FCfa/heure est tout aussi coûteuse pour les usagers. Mais les uns et les autres sont convaincus qu’une volonté politique de l’Etat de faire entrer dans les mœurs sénégalaises les Nouvelles technologies de l’information et de la communication est largement suffisante pour soulever des montagnes.

Bassirou NDIAYE

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik