twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

UIT : Les technologies de l’information ont peu évolué dans les pays d’Afrique depuis 2002

lundi 2 mars 2009

Les technologies de l’information et de la communication (TIC) dans les pays d’Afrique ont peu évolué depuis 2002, selon un nouvel indice de l’Union internationale des télécommunications (UIT) qui compare l’évolution technologique de 154 pays sur une période de cinq ans (2002-2007), publié dans un communiqué.

Selon le classement, les pays où le niveau de développement des technologies de l’information et de la communication est faible (qui, par conséquent, sont en bas du classement selon l’indice IDI) sont essentiellement des pays en développement. Compte tenu de la corrélation étroite qui existe entre le niveau d’utilisation des technologies de l’information et de la communication et le PIB, un grand nombre des pays pauvres, en particulier des pays d’Afrique, se retrouvent encore plus bas dans le classement et ce classement évolue peu depuis 2002.

Cet indice est établi sur la base de 11 indicateurs aux niveaux mondial, régional, et national. Ces indicateurs concernent l’accès aux technologies de l’information et de la communication, l’utilisation de ces technologies et les compétences dans ce domaine, et aussi le nombre de ménages ayant un ordinateur, le nombre d’internautes et les taux d’alphabétisation.

Les pays les plus avancés dans le domaine des technologies de l’information et de la communication sont les pays d’Europe du Nord. La République de Corée est l’exception. Le nouvel indice UIT de développement des technologies de l’information et de la communication situe la Suède au premier rang. Viennent ensuite la République de Corée, le Danemark, les Pays-Bas, l’Islande et la Norvège, puis d’autres pays, essentiellement des pays à revenus élevés d’Europe, d’Asie et d’Amérique du Nord.

Les pays pauvres, en particulier les pays les moins avancés, restent au bas de l’échelle, avec un accès limité aux infrastructures technologies de l’information et de la communication, téléphonie fixe et mobile, Internet et large bande compris.

Cela étant, quelques pays en développement, dont le Pakistan, l’Arabie saoudite, la Chine et le Viet Nam, sont bien remontés dans le classement au cours de cette période de cinq ans. Cela s’explique en partie par la forte croissance du cellulaire mobile à laquelle s’ajoute une augmentation du nombre des internautes.

Sur la base des estimations de l’UIT, 23 habitants sur 100 dans le monde utilisaient l’Internet fin 2008. Pourtant, les taux de pénétration dans les pays en développement restent faibles. L’Afrique, avec un taux de pénétration de 5% est à la traine.

Une comparaison entre les niveaux d’utilisation des technologies de l’information et de la communication et les prix de ces technologies fait apparaître une forte corrélation entre les deux valeurs. Le Rapport met en lumière le fait que, dans les pays où les prix des technologies de l’information et de la communication sont relativement bas, le niveau de l’indice IDI est relativement élevé alors que dans les pays où le prix des technologies de l’information et de la communication est relativement élevé le niveau de l’indice IDI est relativement bas.

L’UIT envisage de publier chaque année la valeur du panier de prix pour les technologies de l’information et de la communication, lequel permettra aux pays de suivre l’évolution des prix.

(Source : UIT, 2 mars 2009)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)