twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Twitter suspendu au Nigéria « indéfiniment »

vendredi 4 juin 2021

Le Ministère nigérian de l’information et de la culture a annoncé ce vendredi la suspension du réseau social Twitter deux jours après la suppression d’un tweet de Muhammadu Buhari, le Chef d’Etat du Nigéria.

« Le gouvernement fédéral a suspendu indéfiniment les opérations du service de microblogging et de réseautage social Twitter au Nigeria », peut-on lire sur une publication du ministère de l’information.

Selon la note, Alhaji Lai Mohammed, le responsable de ce ministère a cité « l’utilisation actuelle de la plateforme pour des activités susceptibles de saper l’existence des entreprises du Nigéria ».

Par la même occasion les autorités nigérianes ont « ordonné à la Commission nationale de la radiodiffusion (NBC) de lancer immédiatement le processus d’octroi de licence pour toutes les opérations OTT et de médias sociaux au Nigeria ».

Cette annonce fait suite à la suppression des tweets et videos de Buhari publiés mardi au sujet de la guerre civile nigériane. Il y a menacé de choquer « quiconque veut la destruction du système » et de traiter « ceux qui se conduisent mal » dans la « langue qu’ils comprennent ». Une vidéo réitérant cette menace a suivi le tweet.

Twitter a estimé que ces threads sont une violation de ses règles .

Lesquelles indiquent parmi d’autres interdictions « la menace de recourir à la violence contre une personne ou un groupe de personnes ».

Ce vendredi Twitter a annoncé une enquête sur sa suspension « profondément préoccupante » des opérations par le gouvernement nigérian et compte fournir des mises à jour rapportent des sources concordantes.

Pour le moment, le réseau social est toujours fonctionnel rapportent de nombreux internautes nigérians.

Aurore Bonny

(Source : CIO Mag, 4 juin2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)