twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Trophées Sup Info : Célébrer les régulateurs de la fracture numérique

mardi 21 novembre 2006

Le développement durable est inhérent à celui des nouvelles technologies. Et il urge aujourd’hui d’accompagner l’Afrique dans la réduction de la fracture numérique. Mais il est tout aussi important, pour le groupe Sup Info, de distinguer les acteurs qui se singularisent dans la lutte pour la promotion des Ntic.

Et c’est dans leur volonté de pourvoir en exemple une jeunesse qui a besoin de référence pour mieux affronter les challenges du futur que le groupe Sup Info a initié des trophées pour, souligne un communiqué, mettre chaque année l’accent sur l’impact positif des actions entreprises par des acteurs, sur le développement économique du pays. A travers notamment la lutte contre la pauvreté, le chômage des jeunes, et pour faciliter l’insertion des jeunes. Mais également, rapporte la même source, magnifier les réalisations et les réussites d’hommes et de femmes engagés dans le combat du développement pour l’Afrique. Afin de proposer des modèles de réussite, d’engagement et de créativité à la jeunesse africaine.

C’est dans ce sens qu’il faut comprendre la création des ces trophées qui visent des objectifs différents. Ainsi que le trophée Sup. Info Prestige distingue toute haute personnalité ou responsable de gouvernement, d’institutions internationales ou d’entreprises multinationales qui se sera remarquer dans le développement des nouvelles technologies. Il est suivi par un deuxième prix qui loue les capacités d’adaptation des responsables d’organismes ou de l’administration aux nouvelles technologies. Alors que les deux derniers prix encouragent l’initiative privée surtout chez les couches les plus défavorisées.

La cérémonie d’attribution de ces prix est prévue le samedi 25 novembre prochain à partir de dix heures au Méridien. Avec cette première édition, les promoteurs ont déjà dans leur viseur le président de la République, le directeur général de la Sonatel et la présidente de l’Apix, entres autres récipiendaires. Des compatriotes pour qui le groupe Sup Info entend célébrer l’exemplarité.

Maïmouna Ndour FAYE

(Source : Wal Fadjri, 21 novembre 2006)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)