twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Troisième opérateur de téléphonie au Sénégal L’inattendu Sudatel met 100 milliards et trouve le réseau

samedi 8 septembre 2007

« Nous avons drainé vers le Sénégal les meilleurs opérateurs. Sudatel nous a proposé la technologie de 3ème génération ». Ce sont là les propos du Directeur général de l’Agence de Régulation des Télécommunications et des Postes (Artp), Daniel Seck qui rendait public le choix porté sur la société soudanaise Sudatel dont l’offre de100 milliards de Fcfa est jugée la meilleure par rapport aux autres concurrents. Il indique que le nouvel opérateur sera fonctionnel sur le marché de téléphonie, dès janvier prochain.

« Sudatel dont l’offre est jugée la meilleure par rapport à l’ensemble des prescriptions du cahier des charges est déclaré adjudicataire, de l’appel d’offres à la concurrence pour la nouvelle licence globale de télécommunication au Sénégal », a déclaré M. Seck après avoir expliqué brièvement les critères de sélection des opérateurs qui, à son avis ne sont pas politiques. Ainsi, Sudatel est le deuxième a avoir la licence globale (mobile et fixe) après la Sonatel. La concurrence déjà âpre entre les opérateurs (Sonatel et Tigo) promet de monter encore d’un cran. Selon lui, à l’issue des travaux d’analyse et d’évaluation des trois soumissionnaires retenus après l’appel d’offre, l’heureux gagnant est venu en tête, suivi de Bintel et de Celtel.

« Les propositions financières actualisées étaient respectivement d’environ 100 milliards de Fcfa pour Sudatel ; 52 milliards de Fcfa pour Celtel et enfin 75 milliards de Fcfa pour Bintel », a indiqué M. Seck, tout en estimant que grâce à la transparence du processus et à la visibilité sur le plan économique au niveau international, le Sénégal va donc engranger une contrepartie financière très élevée. « Cette avancée considérable de cette transaction, comparativement aux 100 000 dollars obtenus lors de la vente de la dernière licence au Sénégal se traduit par une multiplication par 2000 du prix de cette licence », a-t-il précisé. A l’en croire le gouvernement du Sénégal a obtenu dans cette transaction que le nouvel opérateur va céder 15% des actions au secteur privé national. Dans le cadre de l’attribution de la nouvelle licence globale de télécommunications, trois actions ont été réalisées.

D’abord une phase de pré marketing, explique M. Seck qui était destinée à informer le marché des grandes lignes de la transaction financière envisagée et à juger l’intérêt des opérateurs de télécommunications pour cette opération. Ensuite une phase de pré qualification aux termes de laquelle seule les opérateurs répondant à certains critères d’expérience technique et de surface financière seront retenus, et enfin la phase de consultation restreinte qui consiste à la mise à disposition des opérateurs pré qualifiés le cahier des charges. « En novembre 2005 lors du Sommet Mondial sur la Société de l’information (Smsi) qui s’est tenu à Tunis, les autorités sénégalaises ont annoncé leur intention d’attribuer une nouvelle licence globale de télécommunications.

L’Artp a demandé, le 11 août, à tous les opérateurs qui se sont manifestés auprès des autorités du Sénégal pour faire part de leur intérêt pour cette licence de lui remettre une offre ferme au plus tard le 31 août 2007 », a rappelé M. Seck. Et de poursuivre « à la date du 31 août, une commission ad hoc créée par note de service du Directeur Général de l’Artp, a procédé, en présence des représentants des trois (3) soumissionnaires, à la réception des offres déposées dans les délais fixés ». Et enfin, une commission comprenant des représentants de l’Artp et du Ministère de l’Economie et des Finances a procédé à l’ouverture publique des offres en présence des soumissionnaires.

Eric Guerlo

(Source : Le Matin, 8 septembre 2007)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)