twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Transition numérique : l’Etat et le secteur privé, main dans la main

mardi 16 avril 2019

Faire passer la contribution de l’économie de 3,5 à 10% du PIB à l’horizon 2025 requiert la mobilisation de toutes les forces. Les acteurs du numérique semblent en avoir pris conscience et l’ont exprimé lors de l’ouverture du Sipen 2019.

« Le digital est la première révolution que l’Afrique peut envisager. C’est le raccourci pour rattraper notre retard dans maints domaines. Mais pour y arriver il faut un écosystème favorable », a déclaré Antoine Ngom, président de l’organisation des professionnels des Tics (Optic), à l’occasion de l’ouverture de la 4ème édition du Salon des professionnels de l’économie numérique (Sipen). Dans sa volonté de faire contribuer le secteur du numérique à hauteur de 10% du Pib, à l’horizon 2025, l’Etat du Sénégal a mis en place la Stratégie Sénégal numérique dénommée SN2025.

Et si l’on en croit le Président d’Optic, les actes posés par les pouvoirs publics laissent présager un avenir radieux. Parce que dit-il, « les préalables sont en train d’être pris en compte par les autorités. Le code des communications électroniques a été adopté, le décret d’application signé. Il y’a aussi le conseil national du numérique qui a été installé avec une présence de tous les maillons de l’économie numérique ». Selon M. Ngom, ce sont autant de facteurs qui permettront de relever le défi. Car dit-il, « tous les pays cherchent la voie de la révolution. Nous voulons être des acteurs qui tirent le plein potentiel à notre disposition. Avec le conseil national du numérique, la tutelle a des interlocuteurs avertis ».

Première sortie de Ndéye Tické Ndiaye Diop

Pour ce qui est sa première sortie depuis sa nomination au ministère de l’Economie numérique, Mme Ndéye Tické Ndiaye Diop a, grâce au Sipen, pu tâter le pouls du secteur. Selon elle, pour l’heure, même si les Tics contribuent à hauteur de 12% dans les recettes budgétaires, le potentiel reste énorme. Et pour le tirer, elle compte s’appuyer sur le secteur privé. « Pour réussir la transition numérique, il faut un espace d’expression adéquat. C’est pourquoi nous allons mettre en place un cadre juridique et institutionnel adapté, un dispositif de financements performant, renforcer les mesures d’incitation à l’investissement, promouvoir le haut débit, mettre une régulation propice à l’entrée de nouveaux acteurs…Je m’engage à jouer ma partition. Nous allons incessamment rencontrer les privés pour creuser le partenariat. Nous allons travailler main dans la main »,a-t-elle listé. Et pour relever ces défis, Mme Diop assure que le gouvernement compte travailler avec les privés nationaux. C’est dans ce sens qu’elle a prévu de « rencontrer les acteurs privés incessamment pour creuser le partenariat. Nous allons travailler main dans la main avec le secteur privé », a-t-elle assuré à l’Optic.

(Source : Le Soleil, 16 avril 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)