twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Tournée de l’Uncs à Nioro : Les populations réclament le retour du téléphone fixe

samedi 20 décembre 2008

L’Union nationale des consommateurs du Sénégal (Uncs), de concert avec la commission de régulation des télécommunications, vient de boucler, sa tournée d’expertise et de concertation dans le département de Nioro. L’occasion a été mise à profit par les populations du Rip pour dénoncer le retard du démarrage de la campagne de commercialisation arachidière.

(Correspondance) - En partenariat avec la Commission de régulation des télécommunications, l’Union nationale des consommateurs du Sénégal (Uncs), sous l’égide de Jean Pierre Dieng, a bouclé récemment à Nioro sa tournée dite ‘d’expertise et de concertation’. La tournée a été sanctionnée par la tenue d’un atelier ouvert à toutes les franges de la population. L’objectif visé était de mesurer le niveau de couverture du réseau des télécommunications dans le département, la nature des services accordés aux usagers du téléphone, entre autres services.

En outre, l’Uncs s’est intéressée à la situation dans cette partie du pays où l’agriculture, l’élevage et la pêche demeurent les principales activités économiques des populations. L’idée d’aller à la rencontre des populations du monde rural permet à cette organisation sénégalaise de consommateurs de ‘pouvoir dresser un carnet de route qui sera soumis aux services compétents’, indique-t-on. Et cela dans l’espoir d’escompter d’éventuelles solutions et révisions du système qui permettraient à ces populations d’accéder à de meilleures conditions d’usage du réseau des télécommunications.

Tenu dans les locaux du centre polyvalent, cet atelier qui, a enregistré la participation de toutes les franges de la population a, non seulement, été une occasion pour l’Union nationale des consommateurs du Sénégal de lister l’ensemble des manquements notés dans le système des télécommunications, mais de faire aussi le diagnostic des autres difficultés rencontrées au niveau de multiples secteurs d’activités menées dans la zone. Toutefois, les populations ont profité de l’occasion pour soumettre à la délégation une doléance qui leur tient à cœur. C’est ainsi qu’elles ont tenu à attirer l’attention de l’Uncs sur le fait que leur département ‘est l’une des rares localités du pays à rester des mois sans disposer de connexion à Internet’.

Et on signale que les multiples réclamations formulées, à cet effet, n’ont, jusque-là, servi à rien. Ce problème est resté entier. Ceci, font savoir les habitants, malgré une population d’usagers qui ne cesse de s’accroître, et une demande sociale de plus en plus imposante. Autre problème soulevé par les populations : le retrait continu des lignes téléphoniques fixes. Un outil qui, à en croire certains, commence à disparaître dans la zone au profit du téléphone mobile. Ainsi, pensant que ‘le téléphone fixe est une alternative attitrée du téléphone mobile’, les populations expriment leur désir de voir ce système reprendre ses services dans les différentes concessions, surtout au niveau des villages où le réseau, pour le mobile, n’est pas toujours assuré.

Le problème des cabines téléphoniques ou télé-centres a aussi été évoqué. Mais l’intérêt majeur visé à travers ce retour des télé-centres, est d’essayer de les combiner avec les cybers pour qu’ils répondent aux attentes liées à la délivrance des pièces d’état-civil, partout où le besoin se fait sentir. Sur le plan agricole, les paysans ont saisi l’opportunité de la présence de l’Uncs pour interpeller les pouvoirs publics sur l’arrêt des importations du maïs jusqu’à l’écoulement effectif de la production locale. Aussi, réclament-ils la définition d’une politique adéquate en direction des cultures de contre-saison et le démarrage dans les plus brefs délais de la campagne de commercialisation arachidière.

ELH.Thiendella Fall

(Source : Wal Fadjri, 20 décembre 2009)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)