twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Tik Tok au Sénégal : entre sensualité et incitation sexuelle, la partie sombre de l’application

dimanche 19 janvier 2020

Tik Tok, aussi appelé Douyin est une application mobile de partage de vidéo et de réseautage social lancée en septembre 2016. Elle met en scène des gens reprenant des vidéos célèbres ou de petites productions avec des effets spéciaux intégrés d’environ 40 secondes. Ici au Sénégal la communauté Tik Tok ne cesse de s’agrandir. L’utilisation qu’en font les sénégalais repose surtout sur des productions humoristiques, sur un ton plutôt décalé et la plateforme mettant en scène d’excellents jeux d’acteurs dont on ne se lasse jamais. Tik Tok reste un très bon moyen de se changer les idées, mais également commence à intéresser certaines organisations à l’instar du ministère de la santé qui y a lancé une campagne de sensibilisation à travers l’initiative xeex anémie (lutte contre l’anémie). Inoffensif de vue certes, mais ce n’est que la partie visible de l’iceberg.

Le Narcissisme à outrance

Étaler sa vie sur les réseaux sociaux, en quête de sensationnel, de Like et de Followers est devenue monnaie courante. Cela ne choque plus personne au contraire cela a tendance à banaliser cette pratique, quoi de plus normal ? Comme tous les autres médias sociaux Tik Tok ne déroge pas à cette règle en devenant « l’Instagram en version vidéo ». Tout est fait pour paraître IN, parfait, tout est revu au moindre détail, le décor, l’habillement, le maquillage, la façon de parler, etc. Certains comptes les plus suivis publient parfois jusqu’à 5 vidéos en une journée incitant les gens à liker ou à commenter comme s’ils étaient à la recherche d’une approbation, même si certaines vidéos comiques rencontrent du succès. Mais quelle vidéo ? La plupart des vidéos qui y sont liké sont des vidéos mettant en scène des filles à l’habillement sexy ou des vidéos à caractère obscène, parfois frôlant la provocation et l’incitation sexuelle. Un vrai danger quand on analyse le caractère « ado » des utilisateurs de cette application si plébiscité par les 12,18 ans qui du moins restent facilement influençables. Cette tendance ou les vidéos sexy obtiennent plus d’engagement inonde Tik Tok est en fait une application presque pornographique.

Du contenu obscène

Parcourir Tik Tok sans voir une fille en tenue légère transparente, des vidéos de filles parfois très jeunes en débardeurs et jupes très courtes, attitude ultra sexy, un langage sexuel imitant les prêcheurs religieux qui sont tournés en dérision, des déhanchés imitant les chorégraphies pas très adaptées à un jeune public est pratiquement quasi impossible.

Dans ces vidéos on voit des jeunes filles le plus souvent des adolescents dans des tenues mettant en exergue leurs forme physique reprenant des vidéos aux langages aussi vulgaire que gênant ou des danses beaucoup trop sexy pour un réseau social ou des enfants de moins de 13 ans ont accès. Et ce type de contenu est néfaste car quand une personne exhibe son corps devant des milliers d’inconnus forcement il y’a dans ce lot des gens mal intentionnés et c’est là qu’est la partie la plus sombre de Tik Tok à savoir les commentaires.

Harcèlement et moquerie

Si ceux/celles qui postent des vidéos à la recherche de like pour rehaussez leur estime de soi négligent la section commentaire qui peut être destructeur à l’égard de la personne. On y voit des commentaires à caractère sexuel, des moqueries sur le physique des personnes, des demandes indécentes et une violence verbale gratuite. Une pression sociale en plus qui n’a pas encore alerté grand monde au Sénégal mais qui fait déjà des victimes dans d’autre pays comme en Inde ou un jeune homme de 24 ans s’est suicidé en octobre après avoir reçu des moqueries suite à une vidéo où il s’était déguisé en femme.

Plateforme nocive pour les enfants

En principe, Tik Tok n’est accessible qu’à partir de 13 ans, mais on y trouve des vidéos postées par des plus jeunes, ce qui prouve que le contrôle n’est pas assez rigoureux. Pourtant aux vues des conséquences néfastes que cela peut engendrer des parents plus vigilants et sensibilisés serait nécessaire car Tik Tok regorgerait de pédophile et de personnes malintentionnés mais, débattons !

Bachir Seck, Mister Digital

(Source : Publi Tech Echo, 19 janvier 2020)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)