twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Thierno Ousmane Sy en réponse au CACS : « Ce jury est illégal, ridicule, malhonnête, dangereux »

jeudi 9 septembre 2010

Les esprits s’échauffent à moins d’une semaine du procès en diffamation entre Thierno Ousmane Sy et Abdou Latif Coulibaly. En effet, après l’organisation du « jury populaire » par la société civile regroupée autour du Cadre de Concertation de la société Civile du Sénégal (Cacs) pour « acquitter », le directeur de publication de l’hebdomadaire « La Gazette » de ses accusations sur les 20 milliards de commissions de Sudatel, c’est au tour de Me El Hadji d’apporter une réplique cinglante au cours d’une conférence de presse. Très en colère l’avocat qui était en compagnie de son client Thierno Ousmane Sy, n’a pas mâché ses mots pour qualifier ce « jury d’illégal, ridicule, malhonnête, dangereux... », à la solde d’une bande d’amis qui méritent d’être « poursuivis devant la justice pour usurpation de fonction »

Le 14 septembre prochain est jour de vérité devant le tribunal correctionnel entre Thierno Ousmane Sy et Latif Coulibaly dans l’affaire dite des commissions de 20 milliards de Sudatel. Mais déjà ça commence à se jouer sur le terrain notamment avec des sorties très virulentes des uns et des autres.

Les esprits s’échauffent et chacune des deux parties bande ses muscles en attendant le face à face devant les juges. En effet, nous vous relations dans ces mêmes colonnes l’organisation par la société civile d’un « jury populaire », pour auditionner le Directeur de publication de « La Gazette » avant de « l’acquitter ». Hier c’était au tour de Me El hadji Diouf, avocat de Thierno Ousmane Sy d’apporter la réplique. Indigné parce que son client n’a pas été entendu lors de cette audition publique afin de jouer l’impartialité, Me El Hadji Diouf, n’a pas manqué de mots durs pour s’en prendre à Mamadou Mbodji et compagnie. Selon l’avocat qui qualifie ce jury populaire « d’illégal, ridicule, malhonnête, irrespectueux, à la solde d’une bande d’amis... », déclare en substance qu’il « y aura un précédant dangereux pour la stabilité du pays. » Car pour lui, les organisateurs ne sont que des « putschiste ». Me Hadji dixit : « C’est d’une bande d’amis à Latif Coulibaly qui méritent d’être poursuivis devant la justice pour usurpation de fonction ». D’après lui, la société civile, par la mise en place d’un tel « simulacre », ne « respecte donc pas la constitution et le peuple qui l’a voté et la justice à laquelle elle se veut substituer ». Et Me Hadji de dire, « il ne s’agit pas de se cacher dans la jupe de la société civile pour faire croire au peuple sénégalais que c’est une affaire entre Latif Coulibaly et l’Etat du Sénégal ». Se voulant plus objectif face à cette démarche de la société civile, il estime que « c’est un citoyen sénégalais qui a fait l’objet de graves accusations et qui veut laver son honneur et non, le fils du ministre la justice qui réclame justice ». Lui emboitant le pas, Thierno Ousmane Sy a soutenu que son père, Cheikh T. Sy n’a appris son intention d’intenter un procès contre Latif que sur les ondes d’une la radio. Et son avocat de jurer sur le coran en précisant qu’en ce temps là ce dernier n’était pas encore nommé ministre de la justice. D’ailleurs selon Me El Hadji « vouloir penser que son père peut jouer une influence sur les magistrats lors du procès, c’est manquer de respect à la justice sénégalaise ».

Parlant de la commission de Sudatel, Thierno Ousmane Sy déclare qu’il n’est intervenu dans le dossier qu’à la demande du président de la République à titre de facilitateur comme l’Artp et le ministère de l’économie et des Finance. Et de préciser qu’« aucune somme n’a été remise entre les mains de la commission d’attribution de la licence ». « Parmi les candidats qui se sont manifestés, il n’y a que Sudatel qui nous a proposé 200 millions de dollars (environs 90 milliards), le 2ème, a fait 150 millions dollars et le 3ème 100 millions de dollars, alors nous avons pris celui qui a proposé le plus », s’est-il expliqué. Quant à la destination de l’argent, le conseiller en Ntic de Me Wade explique que « tout l’argent a été versé au trésor public ». Thierno Ousmane Sy rappelle a en outre que c’est une exception pour le Sénégal, par rapport à l’Afrique dans une vente de licence. Ce qui d’ailleurs leur a valu des remerciements de la part du président de la République au cours d’un conseil des ministres. Cependant à la question de savoir s’il y a eu une commission de 20 milliards dont lui et Kéba Keinde auraient bénéficié comme l’a révélé Latif Coulibaly, Thierno Ousmane Sy répond : « Je n’ai jamais su qu’il y a commission. Et même s’il y en a je ne me suis jamais intéressé parce ce n’est pas mon travail et ce n’est pas dans mes prérogatives. Tout le reste n’est que mensonges ». « J’ai confiance en la justice, et je lui laisse faire son travail pour l’éclatement de la vérité », a-t-il conclu.

Lmaine Diédhiou

(Source : Rewmi, 8 Septembre 2010)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)