twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Téléphonie mobile : La qualité du service évaluée par un cabinet indépendant

mardi 26 juillet 2005

Les abonnés aux réseaux de téléphonie mobile en ont-ils pour leur argent ? La réponse à cette question dépend de deux choses. Pour quels types de services fournis et par quel opérateur de téléphonie mobile ? L’étude menée par le cabinet français “ Directique ” montre des distorsions significatives entre les Sonatel Mobiles et Sentel qui sont les deux opérateurs présents sur le marché. Selon M. Oliver Bruneau, le directeur général du cabinet Directique, qui résume les conclusions de cette étude, “ la couverture de Kaffrine et Vélingara offerte par Sentel est non conforme aux indications commerciales. Sur les axes, la couverture des réseaux est insuffisante... Dans les agglomérations, le taux de communications réussies est correct avec une moyenne comprise entre 93 et 89%. Dans toutes les zones où le niveau de service a été mesuré, les deux réseaux ont une qualité auditive très problématique. ” L’expert poursuit : “ les problèmes de la qualité auditive sont majoritairement liés à l’interconnexion fixe-mobile. Le taux de qualité parfaite sur l’ensemble des villes testées au Sénégal est de l’ordre de 60% et 70% en qualité correcte pour le meilleur des deux réseaux alors que le taux équivalent habituellement observé sur des réseaux mûrs comme ceux de la France ou du Maroc tournent entre 90 et 95% ”.

Cette étude menée, sous l’égide de l’Agence de régulation des télécommunications (Art) dans la période du 20 mai au 09 juin avait pour objectif, comme le rappelle le directeur général, Daniel Goumalo Seck, “ d’évaluer la qualité auditive des réseaux mobiles, la qualité des messages courts “ sms ” échangés entre utilisateurs et d’apprécier le niveau de couverture réel de chacun des opérateurs mobiles sur certaines agglomérations et axes routiers. ” L’enquête a également procédé, selon M. Seck, à la comparaison des niveaux de qualité de service des deux réseaux des opérateurs mobiles.

La qualité de “ service Voix ” a été ainsi analysée sur les réseaux Sentel et Alizé, en agglomération (voiture, intérieur et extérieur), sur les routes nationales. Pour les sms, à propos desquels Olivier Bruneau constate que “ les scores des deux réseaux sont satisfaisants, en revanche, il existe des problèmes d’interopérabilité en dehors de Dakar ”, il s’est agi de comparer les services offerts par Sentel et Alizé. En dehors de la capitale, Dakar, sept villes de plus de 100 000 habitants (Diourbel, Kaolack, Louga, Mbour, Saint-Louis, Thiès et Ziguinchor), 19 villes de moins de 100 000 habitants ainsi que les axes (routes nationales reliant les villes testées) ont fait l’objet de mesures entre 9H et 22h (pour Dakar) et entre 9h et 21 heures pour les autres agglomérations. Si les conclusions énumérées ci-dessus par M. Bruneau relatent la situation globale des deux réseaux, l’analyse des conclusions par opérateur montre des distorsions sensibles. Alizé, l’opérateur leader est crédité d’un taux de qualité parfaite de “ service voix ” de 55% qui inclut des variations selon l’usage allant de 36% pour les automobilistes sur les axes (36% plus bas score) à 65% (meilleur score) pour les automobilistes en agglomération. La ville la mieux servie par les “ services voix ” de Alizé est Podor avec 81% de taux de qualité parfaite alors que Kaolack et Koungheul n’obtiennent tous les deux que 44%. A Dakar où se trouve le réseau le plus dense, le taux de qualité parfaite est de 52% pour Alizé, contre 40% pour son concurrent Sentel dont le taux global de qualité parfaite est estimé par “ Directique ” à 41%. Le meilleur taux de qualité parfaite réalisé par Sentel est obtenu à Dahra (70%) et son taux le plus faible à Koungheul avec 21%.

À ces spécificités de chaque opérateur, il faut ajouter aussi de réels problèmes d’interconnexion, mais qui montrent aussi la longueur d’avance prise par Alizé sur son concurrent. Selon “ Directique ”, le taux de qualité parfaite est de 62% pour les appels d’un mobile Alizé vers Sentel, 63% de Alizé vers Alizé, 42% de Alizé vers le fixe et 52% du fixe vers Alizé. Côté Sentel le taux de qualité parfaite est estimé à 57% entre deux mobiles du même opérateur et à 55% de Sentel vers Alizé. Quand il s’agit de joindre un correspondant à partir d’un téléphone fixe, la tâche est plus compliquée puisque le taux de qualité parfaite n’est alors que de 28% d’un poste Sentel à un fixe et de 25% d’un fixe vers Sentel. De quoi, comme l’ont souligné beaucoup d’intervenants, inviter les opérateurs à éviter l’autosatisfaction et les inciter à s’investir davantage dans la quête d’une meilleure qualité de service. “ Quand bien même un opérateur est au-dessus du lot, il lui reste des efforts à faire pour se hisser au niveau des normes internationales ”, rappelle M. Niang du Conseil de surveillance de l’Art.

Sentel abonnée absente... la Sonatel fixe une échéance à 2006 pour régler les problèmes

La restitution de cette étude qui s’est déroulée, hier au Méridien président, en présence de divers représentants de l’administration et d’associations de consommateurs, entre autres, a été marquée par l’absence de la Sentel. Si la Sonatel avait une représentation de haut niveau menée par son directeur général, Cheikh Tidiane Mbaye, et le directeur général de Sonatel Mobiles, Charles Léon Ciss, la Sentel dont on confirme du côté de l’Art qu’elle a reçu, au même titre que les autres parties, une invitation à prendre part à la séance, n’a délégué personne. Contrairement à son concurrent qui a préféré la politique de la chaise vide, ce dont certains orateurs se sont offusqués, la Sonatel et son département mobile Alizé se sont expliqués sur les tares constatées par le consultant qui a travaillé sur la base de standards internationaux comme elle a déjà eu à le faire au Maroc et en France pour les autorités de régulation. “ D’ici à 2006, nous réglerons tous ces problèmes et atteindrons un niveau de qualité international ”, promet Cheikh Tidiane Mbaye tout en appelant le cabinet Directique à relativiser ses conclusions sur les zones de Kaffrine et Koungueul en ce qui concerne Alizé. M. Dame Gaye, le directeur de cabinet du ministre des Postes et Télécommunications, qui présidait le lancement de la journée de restitution, s’est dit convaincu que les échanges générés par cette restitution vont permettre “ de dégager des axes d’amélioration de la qualité des services mobiles au Sénégal ” où le taux de pénétration est de 13,5%. Avec un parc estimé à 1.423.903 abonnés à la date du 30 juin dernier, la téléphonie mobile a enregistré une croissance de 43% en 2004, selon M. Gaye qui reconnaît que cela n’est pas sans conséquences possibles sur la qualité de service.

Malick M. DIAW

(Source : Le Soleil, 26 juillet 2005)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)