twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Technologies de l’information et de la communication : Le Plan stratégique de passage à l’audiovisuel numérique remis au Premier ministre Abdoul Mbaye

mardi 12 février 2013

Le ministre de la Communication, des Télécommunications et de l’Economie numérique, Cheikh Bamba Dièye, a procédé, hier, à la remise du document de stratégie de passage de l’audiovisuel analogique au numérique au Premier ministre. Il a proposé la mise en place d’une mutualisation des infrastructures pour réduire le coût du passage au numérique.

En remettant, hier, au Premier ministre, la stratégie de passage de l’Audiovisuel analogique au numérique, le ministre de la Communication, des Télécommunications et de l’Economie numérique, Cheikh Bamba Dièye, a réaffirmé sa volonté d’œuvrer pour que le passage au numérique se fasse à moindre coût pour l’Etat, le contribuable sénégalais ainsi que l’ensemble des acteurs. De fait, il a souligné la nécessité d’arriver à un effort de mutualiser les infrastructures existantes. « C’est l’effort de mutualisation des connaissances réelles de l’ensemble des infrastructures existantes qui devrait certainement permettre de réduire le coût au tiers », a-t-il expliqué. Selon lui, cette mutualisation des infrastructures permettra de faire en sorte que le passage soit plus supportable à l’Etat. Toutefois, les estimations de cette opération restent encore très hautes. Il n’y a pas, pour l’instant, un chiffre qui a été avancé. « Nous avons déjà encadré. Nous savons qu’il y a des plafonds qu’il ne faudra pas dépasser », a dit le ministre Cheikh Bamba Diéye.

De l’avis de Malick Ndiaye, coordonnateur national du comité de passage de l’audiovisuel analogique au numérique, cette mutualisation va être géré par un organe qui sera mis en place de manière consensuelle. Au sujet des infrastructures qui existent déjà, une étude se chargera de faire l’évaluation. Aussi, pour M. Ndiaye, une structure mutualisée sera mise sur pied afin de s’occuper du transport et de la diffusion des programmes qui existent au Sénégal. Cette structure devra travailler de manière transparente et non discriminatoire vis-à-vis de tous les opérateurs.

Ibrahima Ba

(Source : Le Soleil, 12 février 2013)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)