twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Technologies de l’information et de la communication : impacts sur un monde en devenir

vendredi 11 avril 2008

Internet, téléphone portable, toute la gamme de produits résultant des technologies de l’information et de la communication se font de plus en plus présentes dans nos sociétés africaines qui tentent, vaille que vaille, de se mettre au diapason de la modernité. A Dakar, où bon nombre de jeunes africains viennent poursuivre leurs études supérieures, le ballet des ordinateurs portables, ipod, téléphone portables et autres, n’étonnent plus personne. En est-il de même sur leur formation ?

« Un 16 Dec 1e ptite fiy avu l jr éfè l boneur d plu d1. Todé encor el a la grace de vr c bo jr rvnir. K l SGR t combl o 2la d t esperence. Hapi birfdé ». Un prototype de message sms qu’une fille envoie à son amie pour lui souhaiter un joyeux anniversaire. Et il faut beaucoup de patience pour décoder ce message, dont le code n’a malheureusement pas été enseigné à l’école. Un deuxième prototype de sms nous édifiera davantage : « sama harit a tu vu lè jonc o bor d1 lac ? lè atu observé 1soir de tornad ? Il s secou, s courb 2douleur, patient é s relev tjr ens : cultivon 7vertu ! E en 7week dè meyeur ami soyon sa sueur. K no larm 2joi, no écla d rir rest l cimen kotidien avec lekel ns alon èdé a l batir ! One lov ». On constate que non seulement des abréviations particulières sont faites dans le sms mais que des emprunts à d’autres langues sont aussi opérés pour mieux faire passer son message. Il ressort donc de l’imagination collective que les sms constituent une mauvaise pratique pour les jeunes car, à force de les pratiquer, ils oublient la bonne orthographe des mots et cela se fait tristement ressentir sur leurs copies ou productions scolaires.

Dans le même ordre d’idées, l’internet, cet outil de connexion, de recherche et de communication, qui se développe de jour en jour un peu partout dans le monde, passe aux yeux du public pour un outil de fainéantise, car suspecté de faire des jeunes des canaux de relais d’idées, des caisses de résonance au lieu des producteurs d’idées qu’ils sont censés être. Ainsi, pour un devoir de maison, un travail de recherche et autres, l’apprenant, quelque soit son niveau scolaire, fera recours à l’internet et se contentera de faire du copier-coller pour ses devoirs au lieu de faire travailler ses méninges. Les plus jeunes, quant à eux, sont facilement détournés des livres que leurs parents leur imposent à lire, pour aller écouter de la musique et même voir des films pornographiques sur le net.

Autant de constat qui rendent les parents d’élèves sceptiques quant à la nécessité de laisser leurs progénitures exploiter ces nouveaux moyens de communication, d’information et d’éducation.

Armelle Dagba

(Source : African Global News, 11 avril 2008)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)