twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Tanzanie : Facebook, Whatsapp et Instagram bientôt taxés

vendredi 22 avril 2022

En Afrique, les gouvernements travaillent de plus en plus à mettre en place des taxes pour les géants du web. Le mois dernier, le Ghana a notamment lancé un mécanisme permettant de taxer les plateformes numériques actives dans le pays.

En Tanzanie, les autorités se préparent à taxer les GAFA. Depuis plusieurs semaines déjà, le gouvernement communique sur la rédaction d’un projet de loi visant à introduire une taxe sur les services numériques fournis par les géants du web.

L’autorité fiscale tanzanienne (TRA) en a discuté, jeudi 21 avril avec des représentants de Meta, maison mère de Facebook, Whatsapp et Instagram. « Une équipe d’experts de Meta, société propriétaire de Facebook, Instagram et WhatsApp, s’est entretenue avec la TRA sur la manière de taxer leurs services dans le pays. Fondamentalement, ces représentants se sont présentés pour expliquer comment la taxation se déroulait dans d’autres pays où ils paient déjà des impôts », a déclaré, sur Twitter, Richard Kayombo, le directeur de l’autorité fiscale.

Comme au Ghana, où les autorités viennent de mettre en place un mécanisme pour taxer les géants du web, le gouvernement tanzanien cherche depuis 2021 un modèle de taxation pour ces plateformes. D’après le ministre des finances tanzanien, Mwigulu Nchemba, l’un des principaux axes de travail consiste à mettre en place une taxe sans que les utilisateurs ne soient impactés.

Dans la région, des pays comme le Kenya, ayant lancé en janvier 2021 une taxe de 1,5% sur les services numériques, réfléchissent également à une imposition ciblant particulièrement les GAFA.

Dans le même temps, aucune solution régionale ou sous régionale ne semble traverser l’esprit des autorités de ces pays. En Europe par exemple, les réflexions sur la taxation des GAFA ont commencé par des travaux au niveau continental.

Servan Ahougnon

(Source : Agence Ecofin, 22 avril 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)