twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Tambacounda : la campagne sur l’Internet préoccupe les politiques

mardi 17 février 2009

La question de la régulation de l’Internet en période de campagne électorale a été agitée lundi par les acteurs politiques lors d’une rencontre avec le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) à Tambacounda (Est).

A la suite du représentant de la coalition Sopi, Mamadou Bâ qui a relevé la place qu’occupe l’Internet dans la campagne des candidats, partis et coalitions en lice, le vice-président du Conseil régional de Tambacounda Kabiné Kaba, candidat à la mairie de la commune, a souligné le ’’parti pris’’ de ces moyens d’information.

‘’Sur un site, je trouve : +votez pour votre maire+, et sur une liste de 11 (candidats), je ne vois que quatre noms, parmi lesquels mon nom ne figure pas en tant que doyen des élus locaux de cette région’’, a-t-il déploré.

Dans une de ses pages, un site régional d’information a ouvert un sondage aux internautes en perspective des prochaines élections locales.

‘’Pour ce qui est du net, il n’y a pas encore de solution. C’est une question globale et on ne peut pas trouver des réponses sectorielles à des questions globales’’, a dit l’ancien directeur de la communication Modou Ngom en réponse à cette préoccupation des politiques. Même si le Sénégal a fait des ‘’avancées’’ par rapport à la cybercriminalité, a-t-il relevé.

Le Sénégal, à l’instar de l’Occident, n’a pas encore de solution à cette forme de campagne électorale à travers les nouvelles technologies comme c’est le cas avec les SMS, a-t-il dit.

‘’Si Obama a gagné (l’élection présidentielle américaine), c’est presque entièrement grâce au net’’, a-t-il noté.

Il a toutefois relativisé la portée de l’Internet, compte tenu du fait qu’ ‘’il faut être alphabétisé, être dans un lieu où il y a une connexion’’ pour y avoir accès. Ce qui n’est pas le cas avec les radios qui ‘’vous agressent jusque dans votre cuisine’’.

‘’Je pense qu’on est souverain, il faut qu’on gère en fonction de nos spécificités’’, a pour sa part, relevé le gouverneur Cheikh Tidiane Dieng, qui a estimé que ce n’est pas parce que les Etats-Unis n’ont pas trouvé de dispositif pour faire face à ce problème que le Sénégal ne doit pas s’investir dans cette perspective.

‘’Jusqu’à présent je n’avais pas une vision nette de cette catégorisation des médias. Moi, j’estimais que c’ (le net) était un média’’, a-t-il dit.

Mais pour la présidente du CNRA qui conduisait la délégation, l’instance qu’elle dirige peut procéder à l’instar de ce qui a été fait concernant la cybercriminalité, quelque chose sur la question d’Internet. ‘’Nous pouvons faire des propositions, nous pouvons faire comme la Chine : censurer’’ quand des dysfonctionnements sont notés, a-t-elle suggéré.

Elle est revenue sur les enjeux des locales et qui ont guidé, selon elle, l’adoption de la stratégie de proximité adoptée par le CNRA, laquelle consiste à aller trouver les acteurs et les médias à la base.

Contrairement aux campagnes présidentielles et législatives où les temps de parole sont fixés par la loi, et qui permettent aux membres du CNRA de ‘’surveiller avec beaucoup d’aisance dans (leurs) bureaux climatisés à Dakar’’, cette disposition n’est pas prévue dans les locales, a noté Nancy Ngom Ndiaye.

‘’Nous nous sommes posé la question de savoir comment organiser le débat’’ politique, a-t-elle dit, soulignant le ‘’foisonnement d’acteurs intéressés’’ par ces échéances électorales.

(Source : APS, 17 février 2009)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)