twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

TIC : Le Maroc fait un bond de 21 places dans le classement du forum économique mondial

dimanche 19 avril 2015

Les investissements et les efforts du Maroc en matière des technologies de l’information lui ont valu d’occuper une place importante dans le dernier classement du Forum économique mondial (FEM). Il occupe le leadership du classement en Afrique du Nord.

Le Forum économique mondial vient de publier son classement annuel en matière des technologies de l’information, où le Maroc occupe une place de choix. Ce classement conforte le royaume dans ses choix de miser sur ces moyens de communications comme levier de développement. Le FEM classe le Maroc à la 78ème position en 2015, soit une évolution notable de 21 places par rapport à l’année 2014, où le royaume était 99ème. Une telle avancée, en somme remarquable, permet au Maroc d’être en tête au niveau de l’Afrique du Nord. Il devance ainsi la Tunisie (81ème), l’Algérie (120ème), la Libye (131ème) et la Mauritanie (138ème).

Un communiqué de l’agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), rendant compte de ce rapport, souligne que « le Maroc a avancé de 68 positions au niveau des tarifs du mobile prépayé, un des trois indicateurs du pilier « affordability », se plaçant ainsi à la 42ème position alors qu’il occupait le 110ème rang en 2014 ».

Sur d’autres registres, en rapport avec les TIC, le Maroc a réalisé des avancées notables, mises en exergue par le rapport du FEM. Intitulé « he Global Information Technology Report 2015 : ICTs for Inclusive Growth », le rapport classe cette année 143 économies sur la base du Network Readiness Index » (NRI). « Cet indice calcule la capacité d’un pays à exploiter les opportunités offertes par les TIC sur la base de 53 indicateurs prenant en compte quatre éléments : l’environnement politique et réglementaire, le degré de préparation en termes d’Infrastructure, d’« affordabilitye » et de compétences, l’usage des TIC par les individus, les entreprises et le gouvernement et les impacts économiques et sociaux des TIC », rappelle-t-on.

Il va de soi que la bonne place qu’occupe le Maroc aujourd’hui, ne peut que donner du baume au cœur des responsables. Cependant, au niveau législatif, il reste encore fort à faire. Pour preuve, la réforme des lois des télécoms peine toujours à sortir du circuit législatif. Quant au ministère, censé réguler le domaine, il semble bien loin de répondre aux espoirs formulés à l’occasion de la nomination à sa tête d’un chevronné des TIC, Moulay Hafid Elalamy. Certes, avec le dernier classement du FEM, on est en droit de se frotter les mains. Mais toujours est-il que le Maroc peut (encore) mieux faire.

Khalid Mesfioui

(Source : Le 360, 16 avril 2015)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)