twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Suspension des radios : Aziz Sow rattrape la bourde

mardi 24 mars 2009

L’Agence de régulation des télécommunications et des postes n’a pas de jour férié. Elle travaille tous les jours, même les dimanches d’élection. Surtout même les dimanches d’élection. C’est ainsi ne se contentant point de faire seulement du monitoring, elle a le plus « officiellement » du monde décrété hier au moment où elles transmettaient les élections et les tendances du scrutin, que les stations de radiodiffusion et de télévision n’étant « pas en règle vis-à-vis de leurs obligations financières » seront suspendues pour compter de ce jour lundi 23 mars, « pour une durée de 45 jours ».

Un communiqué transmis non pas aux « intéressées » par ses soins, par une dépêche de nos confrères de l’Agence de Presse sénégalaise (Aps) à qui, certifie la dépêche, le communiqué a été transmis.

Un clan à la présidence comme dans l’affaire Sud Fm « embastillée » pour avoir diffusé une interview du rebelle casamançais, Salif Sadio ou dans d’autres dossiers similaires, a du travailler l’oreille du Vieux pour prendre une telle décision sans même l’élégance d’informer au préalable, le ministre de tutelle, le ministre Abdou Aziz Sow qui a dû monter au créneau et peser de tout son poids pour exiger à l’Artp de sursoir à la mise en œuvre d’une telle mesure qu’il a trouvé inappropriée.

Cherchait-on à brûler le pays que l’on ne se prendrait pas autrement. Fermer l’ensemble des stations débitrices du pays en ces moments d’élection procédait assurément d’une provocation inutilement dangereuse.

Ce Directeur général qui se réclame de la Génération du concret, dit-on, si studieux au point de travailler les dimanches d’élection, sait que l’Etat et ses démembrements doivent à ces stations qu’il veut ainsi fermer des sommes autrement plus importantes que les redevances qu’il exige ? Heureusement, Abdou Aziz Sow conscient de la dangerosité d’une telle décision l’a fait rapporter. C’est tant mieux.

Madior Fall

(Source : Sud Quotidien, 24 mars 2009)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)