twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Surtaxe sur les appels internationaux entrants : La Sonatel et l’Ascosen vont solder leur compte à l’audience du 3 novembre 2011

vendredi 16 septembre 2011

Le Dg de la Sonatel, Cheikh Tidiane Mbaye, et le président de l’Ascosen, Momar Ndao, vont se déployer sur le terrain judiciaire à l’audience du 03 novembre 2011.A l’origine du différend, le consumériste contredisait la Sonatel qui s’insurgeait contre la mesure de surtaxe sur les appels internationaux entrants.

La plainte de la Sonatel contre l’Ascosen a abouti à l’ouverture d’un procès pour diffamation, devant le tribunal correctionnel de Dakar. La confrontation aura lieu le 03 novembre 2011. Le dossier a subi son premier renvoi, hier jeudi, pour le paiement de la consignation fixée à 75 mille francs. Cette histoire est consécutive au projet du président de la République d’opérer une surtaxe sur les appels internationaux entrants qui avait suscité l’ire des travailleurs de la Sonatel et qui continue d’accueillir la vive protestation de ses cadres. Il ressort du dossier que le président de l’Ascosen, Momar Ndao, laissait entendre que cette position de la Sonatel s’explique par le fait qu’elle faisait des sous-déclarations à l’Etat sur les appels pour payer moins. Et que si la Sonatel s’est battue à mort pour qu’on ne mette pas ces compteurs, c’est que Global Voice allait débusquer ces agissements. Par conséquent, la boîte allait subir inéluctablement un redressement fiscal, eu égard au fait que France Telecom est majoritaire dans la boîte ; elle n’a fait qu’activer les travailleurs de la Sonatel pour semer la panique.

Ne se limitant pas à ces remarques, le consumériste en chef est allé plus loin en s’inscrivant en faux contre la position de la Sonatel face au projet du président Wade portant surtaxe sur les appels internationaux entrants. ‘Ce que la Sonatel dit n’est pas vrai. Elle ne perd pas d’argent, elle en a gagné beaucoup depuis que cette taxe a été mise en place et elle l’a confirmée dans ses documents. C’est absolument faux, Sonatel ne perd pas d’argent sur les appels entrants ; elle y gagne de l’argent. Sonatel avait dit que si on appliquait la taxe sur les appels entrants, elle va perdre de l’argent. Elle n’a rien perdu. Au contraire, les appels entrants ont augmenté de 13,9 milliards de francs Cfa au plan global et de 11,4 milliards pour Sonatel Sénégal et de 51 % pour Orange Guinée. Donc, elle ne doit pas nous fatiguer à dire qu’elle perd de l’argent, elle ne perd rien’.

Dénonçant la désinformation véhiculée par les cadres de la Sonatel, le consumériste s’en prenait aussi au directeur général Cheikh Tidiane Mbaye. ‘Quand le président de la République a dit à Cheikh Tidiane Mbaye que l’augmentation des taxes va rapporter 15 milliards et que lui, il voulait 60 milliards, il lui a répondu qu’il y avait d’autres moyens. Il préfère qu’on taxe les Sénégalais ici plutôt que les gens de l’étranger. Si on applique la surtaxe, ceux qui vont payer, ce sont les institutions internationales, les ambassades, les Modou Modou et toutes ces personnes qui ont des revenus beaucoup plus élevés. Alors que si on l’applique au niveau local, c’est le consommateur sénégalais qui va être pressuré. Il veut qu’on augmente pour les Sénégalais et pas pour les étrangers’.

Face à la plainte de la Sonatel, Momar Ndao fera montre d’une certaine témérité. Il maintient mot pour mot ses accusations et promet d’apporter les preuves de ces allégations le jour du procès. ‘Nous maintenons ces propos. Nous avons dit la vérité et nous allons démontrer la vérité et rien ne pourra nous faire taire. Ce que nous disons, nous en avons les preuves. Nous ne sommes pas là pour inventer des choses et attaquer les gens. Nous, nous défendons la vérité. Cela fait 22 ans qu’on se bat pour défendre les consommateurs et nous sommes prêts à mourir pour défendre les intérêts des Sénégalais. Maintenant, aujourd’hui, nous appelons tous les Sénégalais qui ont le courage de dire la vérité d’être avec nous et de dire la vérité’.

Pape Ndiaye

(Source : Wal Fadjri, 16 septembre 2011)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)