twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Studios scellés, émetteur emporté : La gendarmerie coupe le son à Première Fm

vendredi 1er juin 2007

"ça passe ou ça casse !" C’est par ce cri de "guerre" que l’Administrateur général du groupe Avenir communication s’est adressé hier à la presse. S’exprimant en direct sur la Première Fm, qui a émis ce jeudi pour quelques heures sur la 92.3, Madiambal Diagne entend ainsi faire fi de la décision de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp) de suspendre sa radio pour 45 jours. Mais la réplique des autorités ne s’est pas faite attendre, car à peine notre confrère a terminé son propos, qu’un contingent de la gendarmerie a débarqué sur les lieux pour sceller le matériel de la radio et emporter l’émetteur link.

La Première Fm 92.3, n’aura émis ce jeudi que quelques heures avant d’être mise sous scellée et son émetteur "Link" emporté par les limiers de la gendarmerie, exécutant ainsi la décision de l’Artp d’imposer le silence à la toute nouvelle radio du groupe Avenir communication, éditeur, entre autres supports, du journal Le Quotidien. C’est le spectacle qui s’est produit hier au siège du groupe à Yoff, aux environs de 18 h, après que Madiambal Diagne a avoué sa volonté de faire fi de l’interdiction d’émettre, servie par l’Artp.

Les propos de Madiambal Diagne, tenus en direct des studios de la Première Fm, auront à peine eu le temps d’être commentés par les confrères que les agents de l’Artp, accompagnés par un contingent de cinquante éléments de la gendarmerie se sont invités au face-à-face avec les journalistes. Avec une mission : mettre fin aux programmes de la radio, sur injonction de l’Artp.

Interpellés, ces "invités surprises" n’ont voulu piper mot. Et après l’étape de Yoff, les agents de l’Artp ont pris la direction de la cité Patte D’Oie, où se trouve l’émetteur central de la Première Fm.

Face à ce spectacle singulier, l’administrateur général du groupe Avenir communication, qui a auparavant reçu les mandants de l’Artp dans son bureau, a préféré ‘vaquer à d’autres occupations’. Même si, bien avant cet incident, Madiambal Diagne avait jugé (sur les ondes de sa radio) "illégale la décision de l’agence de régulation". Pour Madiambal Diagne la décision de suspension pour 45 jours de la radio ne repose sur aucun fondement juridique, car "toutes les exigences et les caprices formulés par l’Agence de régulation durant ces six derniers mois ont été satisfaits".

Selon lui, la base de toutes ces tracasseries résulte d’une volonté d’empêcher à la Première Fm d’émettre. Aujourd’hui, déterminé à passer outre la décision de Madiambal Diagne lance : "ça passe ou ça casse". Mais, Madiambal Diagne se dessine une autre alternative. Selon lui, il appartenait à la police de l’embarquer ou repartir avec le matériel de la radio. Outre ‘cette confrontation de la rue et cette bataille devant l’opinion publique entamées, estime Madiambal Diagne, nous allons attaquer cette décision de l’agence de régulation devant le conseil d’Etat’. Ainsi, un recours pour excès de pouvoir sera introduit par ses avocats. Et prenant à témoin l’opinion publique, l’administrateur du groupe Avenir communication déclare qu’"il y a une persécution injustifiée et unique", dressée contre sa personne et son groupe de presse. Parce que pour lui, on ne peut pas accepter des choses à des radios qui émettent en toute illégalité et les refuser à d’autres stations, qui se sont distinguées dans le respect du cahier des charges qui régit le milieu.

Fatou K. Sène

(Source : Wal Fadjri, 1er juin 2007)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 323 60 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,85%)
    • 2G : 25,24%
    • 3G : 45,18%
    • 4G : 29,58%
  • 171 230 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 133 954 clés et box Internet (0,94%)
  • 2 333 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,21%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 761

- Taux de pénétration des services Internet : 88,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 223 406 abonnés
- 182 809 résidentiels (81,83%)
- 40 597 professionnels (18,17%)
- Taux de pénétration : 1,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 18 630 276 abonnés
- Taux de pénétration : 114,94%

(ARTP, 30 septembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)