twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sonatel : L’Etat surseoit à sa décision de céder ses parts

lundi 19 novembre 2007

L’Etat du Sénégal semble revenir sur sa décision de céder ses parts du capital de la Sonatel. Les tirs groupés des syndicalistes et de la Banque mondiale n’y seraient pas étrangers. L’Etat du Sénégal avait décidé de céder ses 27,67 % du capital de la Société nationale des télécommunications (Sonatel) sous le prétexte qu’il veut utiliser cette enveloppe pour alimenter son Fonds pour les générations futures. La Banque mondiale s’y était opposée énergiquement. ‘Si le Sénégal insiste à créer son Fonds pour les générations futures, la Banque mondiale lui recommande, d’abord, de prendre beaucoup de précautions d’autant plus que les recettes exceptionnelles envisagées ne sont pas appelées à être récurrentes, comme c’est toujours le cas pour les revenus pétroliers mis à l’abri dans un Fonds pour les générations futures’, suggérait l’institution de Bretton Woods. Elle lui avait alors proposé de conserver ses parts pour continuer à bénéficier de ses dividendes, car ‘il paraît de meilleure politique de ne pas vendre ces parts de la société nationale pour continuer à en percevoir des revenu’.

La Banque mondiale estimait dès lors qu’il est indispensable de s’appuyer sur un consensus national fortement partagé pour s’assurer du caractère pérenne du cadre juridique et financier. Et les syndicalistes maison avaient aussi vertement dénoncé cette décision. Au risque de paralyser la maison.

Mais au vu de la dernière sortie du ministre des Postes, des Télécommunications et des nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (Ntic), Mme Sophie Gladima Siby, tout laisse croire que l’Etat est revenu sur sa décision. ‘Pour le moment, l’Etat sénégalais surseoit à sa décision de céder ses parts du capital de la Sonatel’, a-t-elle déclaré en marge de la cérémonie de remise du chèque de 90 milliards de francs Cfa du président directeur général (Pdg) du groupe Sudatel au ministre de l’Economie et des Finances, Abdoulaye Diop. Il faut dire que ces 27 % du capital de la boîte ne constituent pas un maigre pourcentage même si France Télécom contrôle 42,33 % de ce pactole. Le reste (30 %) étant réparti entre les institutions, le grand public, le personnel et les anciens salariés. Ses bénéfices pour 2006 sont de l’ordre de 146,6 milliards de francs Cfa. Soit une hausse de 26 % par rapport à l’année précédente où elle avait réalisé un chiffre d’affaires de 398 milliards de francs Cfa. Soit une hausse de 42 % par rapport à 2005.

La Sonatel est présente dans beaucoup de pays de la sous-région comme le Mali, la Guinée-Bissau, pays où la société a obtenu la troisième licence mobile pour une durée de 10 ans renouvelable. En Guinée, la Sonatel s’est emparée de la licence anciennement détenue par Spacetel, pour une durée de quinze ans renouvelable. Avec ses plus de 2 millions d’abonnés, la société bénéficiait, jusque-là, d’une situation de monopole sur le téléphone fixe.

Ibrahima Diaw

(Source : Wal Fadjri, 19 novembre 2007)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)