twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sénégal : Free conteste son amende de 4,3 millions $

lundi 13 décembre 2021

Présent sur le marché télécoms sénégalais depuis trois ans, Free revendique des investissements conséquents sur son réseau télécoms. L’opérateur qui vante son dynamisme juge non fondées les réserves émises par le régulateur télécoms sur son respect des standards en matière de qualité de service.

L’opérateur de téléphonie mobile Free Sénégal conteste l’amende de 2 528 108 092 FCFA (4,3 millions $) que lui a servie l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp), jeudi 9 décembre. Dans une note publiée au lendemain de la sanction, la société télécoms a soulevé des réserves quant aux données sur lesquelles le régulateur s’est appuyé pour tirer des conclusions sur sa qualité de service.

« A la suite de la réception du pré-rapport d’audit QoS, Free avait émis des observations fondées sur la méthodologie utilisée pour ces tests. Un retour de l’Artp est toujours attendu sur ce point », indique Free qui affirme être « en avance sur les obligations contenues dans son cahier des charges, en ce qui concerne principalement la couverture des populations et des principaux axes routiers du Sénégal ».

D’après l’opérateur télécoms, plus de 110 milliards FCFA ont été investis sur le réseau depuis l’obtention de la licence 4G en décembre 2018. Le programme de construction et de mise en service de 400 nouveaux sites 2G, 3G et 4G entre 2019 et 2021 est réalisé à 92% en dépit de la crise sanitaire ; plus de 50% du parc de sites ont migré de la 3G à la 4G, dont plus de 20% en 4G+ au cours des deux dernières années ; tous les sites encore en 2G migreront vers la 3G minimum voire en 4G d’ici la fin d’année ; la construction de 500 nouveaux sites 2G, 3G et 4G prévue de 2021 à 2025 est déjà en cours.

La sanction financière que conteste Free fait suite à la campagne de mesure de la qualité de service et de la couverture des réseaux mobiles 2G, 3G et 4G exploités par les opérateurs – effectuée dans les 46 départements, sur les axes routiers (RN1 à 7) et les autoroutes Ila Touba et Dakar – Mbour – réalisée du 16 août au 10 novembre dernier.

Free qui juge cette démarche punitive contre-productive, car préjudiciable à la capacité d’investissement des opérateurs télécoms, propose à l’Artp l’adoption d’une approche pédagogique à travers laquelle des engagements d’investissements pluriannuels seront supervisés par le régulateur par le biais d’un protocole.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 13 décembre 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)