twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sénégal : Défis à relever dans le cadre de la ZLECAF

mercredi 27 novembre 2019

Faisant pour sa part une communication sur « la Zone de Libre-échange continentale africaine (Zlecaf), état des lieux, enjeux et opportunités pour le secteur privé sénégalais et avantages comparatifs pour les secteurs du numérique, des Technologie de l’information (TI) et des Télécoms », Astou Sy, Chef de la Division des négociations commerciales internationales, à la Direction du Commerce extérieur du Ministère du Commerce, est revenue sur les défis à relever pour une bonne intégration des entreprises sénégalaises.

Elle a ainsi cité la nécessité du développement de l’offre, l’impératif de la disponibilité des statistiques, ainsi que l’existence d’obstacles réglementaires explicites ou implicites sur le marché d’exportation.

Entre autres, Mme Sy a aussi ajouté la mise en œuvre des accords commerciaux régionaux et l’insuffisance d’implication du secteur privé, plus particulièrement dans la négociation des accords afin de voir sur quels produits et services il faut ouvrir ou sur lesquels il ne le faut pas pour ne pas compromettre les activités au Sénégal. Sur ce point d’ailleurs, elle a invité Optic à s’impliquer dans l’établissement des listes d’engagement.

Un appel qui n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. En effet, le président d’Optic, Antoine Ngom, a précisé que son organisation participe déjà aux activités liées à la Zlecaf.

Le numérique étant l’un Sdes secteurs prioritaires de la Zlecaf, M. Ngom, non moins Président du comité de pilotage du Bmn, a indiqué que leur organisation va renforcer sa participation dans l’élaboration des listes d’engagement pour permettre aux entreprises du secteur du numérique de peser de tous leurs poids afin de s’assurer qu’elles sont prêtes à affronter la concurrence.

Toutefois, il a fait noter que la Zlecaf n’est pas seulement de la concurrence, mais aussi des opportunités, des partenariats avec d’autres pays et acteurs pour aller conquérir d’autres marchés.

Ainsi donc, il a assuré qu’Optic compte saisir pleinement sa change, car ayant un potentiel important. A noter, par ailleurs, que le coordonnateur national du programme Netherland Trust Fund IV (Ntf IV), Diabel Ndaw a informé qu’une enveloppe de 1,7 millions d’Euros est disponible pour aider les Petites et moyens entreprises (Pme) du numérique à renforcer leur compétitivité pour externaliser leurs processus métiers.

Jean Michel Diatta

(Source : Sud Quotidien, 27 novembre 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)